Inauguration du Monument aux Morts de la Grande Guerre.

Le 1er Juin 1930, la ville de Reims inaugure son monument au Morts en mémoire aux victimes de la Première Guerre Mondiale. Le monument est l’œuvre de l’artiste Henri Royer, et de Paul Lefebvre, statuaire Rémois déjà connu pour son monument du « Poilu » du 132e régiment d’infanterie installé dans un premier temps Cours Langlet en …Voir +

La Guerre 14-18 – un peu de propagande !

Nous n’allons pas juger ici l’illustration de cette carte, même si on comprend fort bien le ressenti général. La carte est très explicite ! On peut noter sur cette carte adressée à Raymond, trois écritures différentes… en tête, un petit mot rapide… Puis un long texte, assez tragique, écrit par Jeanne Campagne (?), sur la …Voir +

La Guerre 14-18 – …tué de même !

Cette carte a été écrite peu après la guerre, mais mérite quand même qu’on s’y intéresse. Le recto bien sûr, nous montre « encore une fois » le martyre de la ville. Et le verso, est d’une lecture assez « croustillante ». Les anciens (et les moins anciens) sont les premiers à critiquer l’orthographe de nos « jeunes »… et argumentent …Voir +

Pierre Loti à Reims pendant la Grande Guerre en 1914 – 1915 – 1918

Pierre Loti (1850 – 1923) est venu à Reims quatre fois pendant la guerre, en mission et pour retrouver son fils Samuel mobilisé sur le front près de Suippes. On le sait par ses articles dans L’Illustration mais surtout par un journal de guerre publié en 1998 à La Table Ronde : Pierre Loti, Soldats …Voir +

La Guerre 14-18 – Correspondance Rémoise… Cher Neveu !

Nous avons eu le plaisir d'inaugurer en début de semaine une nouvelle série de billets, qui vont plus particulièrement s'intéresser au verso des cartes postales, sur ces correspondances en temps de guerre. Même si ce ne sont pas toujours des informations de fonds, il n'en reste pas moins que ce sont des témoignages humains, ressentis …Voir +

Vues aériennes de Reims – 1916 et 1917

Pour aujourd’hui, voici deux avant-après originaux. En effet, nous prenons de la hauteur avec ces vues aériennes de la ville prises par un aviateur français pendant la première guerre mondiale. Voir également sur Reims 14-18 Photos N&B : Vincent Piniarski. La première prise le 18 mars 1916, permet de se rendre compte des destructions du …Voir +

Vivre à Reims sous les obus en 1916-1917

Troisième volet de la série concernant des portraits de Rémois pendant les bombardements de la Première Guerre Mondiale, en autochromes (1917) et photos N&B (1915-16-17). Reims est une des rares villes françaises importantes à être constamment sur la ligne des combats durant quatre ans. C’est d’ailleurs la plus grande ville, en terme de population à …Voir +

Scènes de vie à Reims en 1917 – Autochromes

Lorsque le 19 septembre 1914 un obus incendiaire embrase la cathédrale de Reims, la cité entre dans la mémoire collective sous l’appellation de « ville-martyre ». Pourtant, Reims acquiert au cours de la guerre une autre image, une autre consécration. Elle devient un symbole de la résistance militaire, par l’intermédiaire de la clef de voûte du système …Voir +

Portraits de Rémois en 1917 – Autochromes

Inventé en 1903 par les frères Lumière, l’autochrome est la première photographie couleur ( » en couleurs naturelles « ) fabriquée de façon industrielle. Il s’agit d’une image positive sur plaque de verre dont le procédé est à base de fécule de pomme de terre. Destiné à être projeté, l’autochrome est considéré comme étant l’ancêtre de la …Voir +

Les personnalités et les délégations étrangères visitent Reims en 1919

Pour montrer au monde l'horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent du "Fonds Valois" (de la rue de …Voir +

Les missions étrangères visitent Reims en 1918

Pour montrer au monde l’horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent de Gallica-BNF, « Fonds Valois » (de la rue …Voir +

Les missions étrangères visitent Reims en 1917

Pour montrer au monde l'horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent du "Fonds Valois" (de la rue de …Voir +