• Archives: M. Abelé

Samedi 23 mars 1918

Paul Hess 23 mars 1918 –  A 9 h, les sirènes font entendre, de tous côtés, leurs hurle­ments sinistres. C’est une alerte, car on est prévenu, à Paris, de l’éventualité d’un bombardement. Les Zeppelins ayant fait des victimes, des mesures ont été pri­ses et les pompiers, lors d’une nouvelle approche des dirigeables ennemis, donneraient l’alerte …Voir +

Samedi 2 mars 1918

Paul Hess 2 mars 1918 – Le bombardement de la nuit du 28 février au 1er mars, a at­teint une très grande violence. L’Éclaireur de l’Est d’aujourd’hui le mentionne ainsi : Plus de 5 000 obus, dont un grand nombre à gaz, dans la journée du 28 février et la nuit suivante : 55, entre …Voir +

Dimanche 17 février 1918

Paul Hess Dimanche 17 février 1918 – La démarche, auprès du maire, dans la matinée de ce jour, d’un officier général aperçu pour la première fois, a été remarquée par une partie du personnel. Journée mouvementée. Bombardement sérieux sur le fau­bourg de Laon, en fin d’après-midi. 500 obus à peu près. Le soir, des aéros …Voir +

Samedi 16 février 1918

Cardinal Luçon Samedi 16 – -3°. Nuit tranquille. Beau temps. Visite de M. le Curé de Saint-Benoît pour son clocher(1), où un capitaine ou lieutenant veut installer un poste d’observation. Visite au Général qui m’envoie un capitaine dire qu’on n’établira de poste d’observation ni à Saint-Benoît ni sur aucune église. Visite de M. l’Abbé Heintz, …Voir +

Lundi 3 décembre 1917

Paul Hess 3 décembre 1917 – Bombardement après-midi, qui reprend le soir, à 19 h 3/4. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 3 – 0°. Nuit tranquille, ciel sans nuage. On recommande les mas­ques … gaz asphyxiants. Visite de deux prêtres de Belley. Visite de M. Abelé, …Voir +

Vendredi 16 novembre 1917

Paul Hess 16 novembre 1917 – Très fort bombardement vers le dépôt du chemin de fer. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Vendredi 16 – Nuit tranquille ; + 6°. Temps doux. Visite du Directeur de la Banque de France, M. Gilbrin, et de l’Inspecteur Général des Finances, …Voir +

Lundi 25 juin 1917

Paul Hess 25 juin 1917 – L’ennemi redouble d’acharnement vis-à-vis de nous. Bombar­dement des plus serrés sur les batteries de la rue Hennequin et le quartier Neufchâtel, qui est massacré de la place Luton à la rue Blondel. Reprise du bombardement vers le Barbâtre. Le communiqué annonce aujourd’hui 1 200 obus pour la journée du …Voir +

Mardi 17 avril 1917

Paul Hess 17 avril 1917 – Quelques obus seulement dans le quartier de l’hôtel de ville, à midi 1/4. Après les journées atroces et les nuits vécues depuis le 6 courant, cela donnerait une impression de calme, sans la canon­nade épouvantable qui tonne de façon ininterrompue au loin, toujours dans la même direction, nord-nord-est. Voici …Voir +

Jeudi 29 mars 1917

Clinique Mencière

Paul Hess 29, 30, 31 mars 1917 – Bombardement chaque jour. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Jeudi 29 – + 2°. Nuit tranquille, sauf vers 3 h. 1/2, violente canonnade française. Voyage de M. Compant à Binson pour les reliquaires du Car­mel. Mgr Neveux confirme à . …Voir +

Dimanche 18 mars 1917

Paul Hess Dimanche 18 mars 1917 – Un fusant de 77, tiré sur aéro, éclate en retombant, devant un cantonnement rue du Barbâtre. Un lieutenant du 403e d’infanterie est tué et d’autres officiers blessés. Au cours de la matinée, plu­sieurs projectiles allemands sont retombés dans les mêmes condi­tions, en différents endroits de la ville, rue …Voir +