• Archives: Famille Abelé

Mardi 22 juin 1915

Cardinal Luçon Nuit troublée par fusillade continue, et par bombes. Vers 2 heures, jusqu’à 3 h 1/2. Visite du Général de Mondésir et de M. Abelé. Visite de M. de Marcheville ; projet de visite à Louvois. Visite de M. Malbois, vicaire de Saint-Sulpice. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par …Voir +

Mercredi 26 mai 1915

Paul Hess Nous apprenons par les journaux de Paris que l’Italie s’est décidée à intervenir au côtés de la « Triple Entente »(1), en déclarant la guerre à l’Autriche, le 23 mai. – Le nouveau recensement opéré ces jours-ci, donne e chiffre de vingt-six mille habitants, résidant encore dans notre ville. – Nous savons, à la mairie, …Voir +

Dimanche 23 mai – Pentecôte

Cardinal Luçon Nuit tranquille en ville, sauf d’énormes coups, canons ? Bombes ? à différentes heures, notamment vers 3 h. à 10 h matin, canonnade française, bombes allemandes. Aéroplane à 6 h., canons français tirent contre lui. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – …Voir +

Mardi 11 mai 1915

A 4 heures, le réveil est donné pour toute la ville, par des détonations épouvantables et par une canonnade violente qui dure jusqu’à 6 heures. Une attaque allemande au Linguet, qui n’a pas réussi, en était la cause, paraît-il. – Dans Le Courrier, nous lisons aujourd’hui : Avis aux débitants. Les cas d’ivresse des militaires …Voir +

Samedi 6 mars 1915

Paul Hess Bombardement. À 10 heures, j’entends dire, à l’hôtel de ville, qu’un obus vient d’éclater rue Bonhomme ; il y aurait eu des blessés. Je m’y rends aussitôt et trouve la rue obstruée en son milieu, par des matériaux, des débris de bois et de zinc provenant de la maison n°6, qui a été …Voir +

Mardi 9 février 1915

Abbé Rémi Thinot 9 FEVRIER – mardi Je rentre de Châlons… Je vais voir Mgr Tissier[1], très paternel, très bon. Monseigneur est bien d’avis que c’est lamentable la façon dont les officiers se conduisent, s’amusent, dépensent, scandalisent.., Ah ! ce n’est pas un élément de victoire, cela ! J’ai fait la route avec un médecin qui raisonnait …Voir +

Mercredi 27 janvier 1915

Caricature du Kaiser

Louis Guédet Mercredi 27 janvier 1915 137ème et 135ème jours de bataille et de bombardement 9h soir  Nuit fort agitée en bataille. Journée du même temps que au début et s’éclaircissant. Ce soir nuit de pleine lune absolument rayonnante. Dans la journée en l’honneur sans doute de l’anniversaire de la naissance de ce déchet, de …Voir +

Vendredi 1er janvier 1915

Abbé Rémi Thinot 1er JANVIER 1915 : Minuit sonnant ; Mon Dieu. Je vous fais hommage de cette nouvelle année de ma vie pour la vivre dans votre service, dans votre amour, et pour qu’elle me soit un appoint nouveau pour l’éternité au sein de votre gloire. Mon Dieu ; que ce soit une année d’expiation, une année …Voir +

Mardi 29 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 29 DECEMBRE – mardi – Coup de théâtre ; Le Cardinal a reçu une lettre du Ministère concernant ma nomination d’aumônier. Malgrès que les cadres soient absolument au complet, on me nomme aumônier auxiliaire avec solde… A la grâce de Dieu ! Je voudrais pourtant bien aller revoir Maman et ma Savoie avant que de gagner …Voir +

25 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 25 DECEMBRE – vendredi – Aujourd’hui, jour de Noël. 100ème jour de bombardement. J’ai porté ma tristesse tout le long du jour ; Ce n’est pas Noël Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à ReimsAvant en 2017 pour numérisation et diffusion par Gilles Carré. …Voir +

Samedi 7 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 7 NOVEMBRE ; – samedi – Brouillard intense ; j’en profite pour monter sur la tour Nord et enlever le téléphone établi le lendemain de la catastrophe du dirigeable… Il a été enlevé par quelqu’un qui a eu la même idée que moi, mais qui a eu la maladresse de laisser des fils à …Voir +

Mercredi 30 septembre 2014

Abbé Rémi Thinot 30 SEPTEMBRE – mercredi – 6  heures matin ; Toute la nuit, la bataille s’est développée1 au front de Reims, les « 120 » longs faisaient dans la nuit un bruit formidable. Décidément, on ne se bat plus que la nuit. 6  heures soir ; La bataille reprend ce soir comme les jours précédents, au-delà du …Voir +

Mardi 29 septembre 2014

Abbé Rémi Thinot 29 SEPTEMBRE – Mardi – 7 heures soir. Je rentre de Fismes, où je suis allé en auto avec le capitaine Delouvin. J’ai croisé en quittant le faubourg de Paris toute la population rémoise qui, le jour, par crainte des bombes, campe dans les champs et le long des routes aux environs du …Voir +