• Catégorie: Louis Mencière

Mardi 13 décembre 1915

Massige

Cardinal Luçon Lundi 13 – Nuit tranquille. 11 h. 1/2 du matin, coups de canons français. Visite à l’ambulance Sainte-Geneviève et à l’ambulance Mencière. Quel­ques gros coups de canons l’après-midi. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume   Lundi 13 décembre En …Voir +

Jeudi 11 novembre 1915

Cardinal Luçon Nuit silencieuse, journée tranquille. Aéroplanes français ; on ne tire pas sur eux. Visite à Mencière. Donné un chapelet à une infirmière qui m’en avait demandé un. Visite du nouveau Général Cartens, et de son Chef d’État-major. Visite à Sainte-Clotilde, à M. le curé de Sainte-Gene­viève. Visite de M. Parmentier, aumônier militaire. Retour …Voir +

Vendredi 29 octobre 1915

Clinique Mencière

Cardinal Luçon Nuit tranquille sauf quelques rares coups de canons ; pen­dant la matinée silence complet. Via Crucis in Cathedrali. Visite à la clinique Mencière et au Lieutenant-Colonel Colas. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173 En savoir plus sur le …Voir +

Samedi 23 octobre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite à l’ambulance Mencière. Reçu par M. Augias, conduit par M. Dennal, 50 suffoqués au moins gravement at­teints. Colonel X m’a dit que dans la moitié de l’action la plus voisine de nous, il y avait eu 300 à 400 suffoqués, dont 27 décès. Dans l’autre moitié, 3000 atteints, et un …Voir +

Vendredi 22 octobre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf quelques coups de canons ; n’ai rien entendu. Journée tranquille. Après-midi, visite à Madame Sœur des Garets pour transport des envois charitables. Visite de l’Ambulance 17 où l’on a reçu 63 suffoqués par gaz asphyxiants(1). Il y a plusieurs aéroplanes (fran­çais ? allemands ?) survolant la ville. De trois à …Voir +

Jeudi 9 septembre 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf gros coups de canons vers 9 h. 1/4 et à différentes reprises, notamment vers 3 h., pendant 1/4 d’heure environ cha­que fois. Journée tranquille. Aéros français vers 5 h. 1/2. Canonnade fran­çaise assez nourrie dans l’après-midi. Visite de M. Danel, de Lille, à Mencière. Cardinal Luçon dans son Journal de …Voir +

Samedi 28 août 1915

Paul Hess Communiqué publié aujourd’hui, mentionne ainsi la canonnade du mercredi 25 : Paris, 27 août – 7 heures… L’ennemi a assez violemment bombardé la ville de Reims. Nous avons, de notre côté, exécuté un tir efficace sur les tranchées allemandes devant Cemay-les- Reims… Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos …Voir +

Jeudi 15 avril 1915

Paul Hess Hier, le bombardement a repris. Aujourd’hui, vers 7 heures, l’auto-mitrailleuse qui circule en ville tiraille ainsi que souvent le matin, sur un aéro. Celui-ci laisse tomber trois bombes que j’entends descendre et faire explosion. Il paraît que la première a causé des dégâts rue Warnier, la seconde, rue Andrieux et la troisième, rue …Voir +

Samedi 13 février 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite à Mencière et au Fourneau économique. Donné 20 F pour ustensiles à acheter. Promis d’aller à la Haubette lundi à 2 h 1/2 Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims En savoir plus sur Louis Mencière Louis Mencière Louis Mencière Louis …Voir +

Lundi 18 janvier 1915

Abbé Rémi Thinot 18 JANVIER – lundi – Je fais un tour dans les ambulances. Pauvres martyrs ! Que d’horribles plaies ! A l’heure où j’écris, la fusillade est vive ; combien de victimes encore ! C’est horrible, la guerre.. ! Je découvre – il vient vers moi dans la rue – un brave soldat qui veut mettre en ordre …Voir +

Comment le docteur Mencière évita l’amputation à un grand nombre de soldats blessés

Le Docteur Louis MENCIÈRE est né le 25 septembre 1870 à Saint-Genis-de-Saintonge. Il a soutenu sa thèse en 1896 à Bordeaux puis vint à Paris oû il fut assistant dans les services des Professeurs Lannelongue et Broca. Il vint s’installer à Reims en 1898. Spécialisé dans l’orthopédie, il avait installé une Clinique à Reims, rue …Voir +

Jeudi 17 décembre 1914

Louis Guédet Jeudi 17 décembre 1914 96ème et 94ème jours de bataille et de bombardement 8h1/2 soir  Parti à Paris. Pris train à 8h50 matin à Bezannes et arrivé à Paris à 8h1/2 soir. Revu les miens, chez des étrangers. J’ai souffert de ce revoir chez d’autres. Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix …Voir +

23 novembre 1914

Louis Guédet Lundi 23 novembre 1914 72ème et 70ème jours de bataille et de bombardement 11h matin  Ce matin à 7h1/2 Adèle m’appelle à la cave pour me dire que M. Jacques Charbonneaux m’attend pour me voir. Je m’habille à la hâte, je monte à la cuisine. Et là je trouve M. Jacques Charbonneaux avec …Voir +

Dimanche 22 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 22 NOVEMBRE – dimanche – Matinée terrible. Pendant ma messe, les sifflements étaient ininterrompus… Et quelle raison, pour justifier une semblable sauvagerie ? quelle raison militaire? La nervosité des personnes qui ont résisté jusqu’ici est à son comble… On compte plus de 20 blessés et 5 morts. Extrait des notes de guerre …Voir +

Jeudi 12 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 12 NOVEMBRE – jeudi – 4 heures 1/2 soir ; C’était mon tour aujourd’hui ; j’ai ma bombe, un Shrapnell à l’angle de ma chambre à plaques et dans le mur qui la sépare de ma chambre à coucher ; ma bibliothèque est dévastée, mon lit saccagé, toute ma chambre à coucher bouleversée ; mon réveil …Voir +

Dimanche 25 octobre 1914

Abbé Rémi Thinot 25 OCTOBRE – dimanche – Je prêche ce matin à Abondance… Je fais mes adieux à mes Rémois… et je prends l’auto pour Evian avec une joyeuse bande de conscrits 1914-15. Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à ReimsAvant en 2017 pour numérisation …Voir +