Cardinal Luçon

Lundi 15 – + 3°. Nuit tranquille. Projections. Beau temps. Visite de 3 soldats de l’Ain ; 5 h. avions français : tir violent contre eux. Bombes alle­mandes sifflent de 6 à 7 h. soir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Louis Delozanne, 21 mars 1916.

Share Button