• Catégorie: Paul Hess

Dimanche 16 août 1914

Paul Hess …La curiosité me pousse à profiter de la liberté de ce dimanche pour connaître l’aménagement de l’Hôpital militaire installé à la clinique du Dr Lardennois (angle de la rue Coquebert et de la rue de Savoye) où mon beau-frère, P. Simon-Concé, est gestionnaire. Dans cet établissement sont soignés actuellement 17 malades ; il …Voir +

Samedi 15 août 1914

Paul Hess Ce jour de l’Assomption, à la grand’messe de la cathédrale, presque toutes les stalles du chœur sont occupées par des soldats ; ce sont, pour la plupart, des prêtres des diocèses de Vannes et de Quimper. L’assistance aux offices solennels de la journée, présidés par le vénéré cardinal Luçon, est très nombreuse et …Voir +

Mardi 11 août 1914

Paul Hess La mobilisation se poursuit très régulièrement. Chacun se plaît à reconnaître que le mécanisme compliqué de ce formidable brande-bas a été merveilleusement prévu, d’après ce qu’on peut en juger à Reims, où il ne cesse de passer des troupes de toutes catégories. L’ensemble continue à marcher sans arrêt, comme un machine bien réglée …Voir +

Mardi 4 août 1914 : on apprend l’assassinat de Jaurès

Paul Hess On a appris, avec indifférence, l’acquittement de Mme Cailleux qui avait tué Gaston Calmette, rédacteur au Figaro, après plaidoirie de Me Labori un Rémois. On apprend encore l’assassinat de Jean Jaurès, le 31 juillet, par un jeune exalté, Raoul Villain, originaire de Reims, où sa famille est très connue, et cette nouvelle suscite …Voir +

Dimanche 2 août 1914

Paul Hess La mobilisation a apporté immédiatement une brusque perturbation dans la vie paisible de la population civile, à Reims comme ailleurs. un bouleversement complet en est résulté dans l’industrie, le commerce, les établissements, bureaux et ateliers divers, où les vides nombreux ont rendu le travail beaucoup plus difficile, quand ils ne l’ont pas entièrement …Voir +

Mobilisation générale : 30 juillet 1914

Paul Hess dans « La Vie à Reims pendant la guerre de 1914-1918 – Notes et impressions d’un bombardé. éditions Anthropos – Paul Hess travaillait au Crédit Municipal, à l’époque rue Eugène Desteuque, p. 12 en savoir plus… « Dans la nuit du 30 au 31 juillet, mon attention en éveil est attiré, de l’appartement que j’occupe …Voir +