• Archives mois: septembre 2017

Dimanche 30 septembre 1917

Louis Guédet Dimanche 30 septembre 1917 1115ème et 1113ème jours de bataille et de bombardement 8h1/2 matin  Nuit assez calme. Vers 5h bombardement vers Cérès, qui m’a tenu éveillé jusque vers 6h, et à peine rendormi qu’il me faut me lever pour la messe de 7h, dite par l’abbé Divoir. Peu de monde, pas d’autres …Voir +

Vendredi 28 septembre 1917

Louis Guédet Vendredi 28 septembre 1917 1113ème et 1111ème jours de bataille et de bombardement 8h matin  Nuit tranquille, ce matin brouillard intense, le calme nécessairement. 1h  Hier soir les Officiers généraux qui stationnaient devant la Cathédrale attendaient le Roi d’Italie, Poincaré, Painlevé, etc…  qui ont visité la Cathédrale avec le Cardinal Luçon et Émile …Voir +

Mercredi 26 septembre 1917

Louis Guédet Mercredi 26 septembre 1917 1111ème et 1109ème jours de bataille et de bombardement 7h1/2 matin  Nuit de bataille, vers minuit – 1h, très violente devant Reims, les coups roulaient et nos batteries vers « La Villageoise », « Pommery », tiraient sans discontinuer, comme si c’étaient des canons-révolvers, puis vers 4h du matin plus éloigné. J’ai reposé …Voir +

Mardi 25 septembre 1917

Louis Guédet Mardi 25 septembre 1917 1110ème et 1108ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  Nuit agitée, du canon tout le temps, et puis la crainte du bombardement. Ce matin je suis tout démoli. Journée avec léger brouillard qui s’annonce comme magnifique comme les précédentes. Hélas on n’ose en jouir. Hier soir lu …Voir +

Lundi 24 septembre 1917

Louis Guédet Lundi 24 septembre 1917 1109ème et 1107ème jours de bataille et de bombardement 8h matin  Nuit relativement calme, mais le canon n’a pas cessé de tonner à intervalles irréguliers toute la nuit. Mal dormi en somme. Ce matin une levée de scellés et inventaire, rue Libergier, 52, maison Roussillon (à vérifier), pour Thiénot, …Voir +

Dimanche 23 septembre 1917

Louis Guédet Dimanche 23 septembre 1917 1108ème et 1106ème jours de bataille et de bombardement 8h matin  Nuit tranquille. Ce matin brouillard épais qui s’élève en ce moment et une belle journée se prépare. Voilà le 1er brouillard d’automne, en attendant l’hiver. Mais quel bel automne avons-nous eu. Voilà la St Remi qui approche, que …Voir +

Mercredi 19 septembre 1917

Louis Guédet Mercredi 19 septembre 1917 1104ème et 1102ème jours de bataille et de bombardement 8h matin  Nuit calme, combat vers Pompelle à 4h. Beau temps, nous allons avoir encore une magnifique journée. Quel bel automne dont je ne puis jouir !! Hier en causant avec Albert Benoist nous parlions de l’avenir de Reims si la …Voir +

Reims 14-18 – Il n’est pas très loin de moi, un peu à droite…

Mercredi 19 septembre 1917 Monsieur le Curé, Excusez-moi si je ne vous ai pas écris plus tôt. Depuis mon retour de permission, je suis en très bonne santé et toujours dans le même secteur qui est d’ailleurs assez tranquille. Combien de temps y resterons-nous, pas très longtemps sans doute d’après ce que l’on murmure. J’ai …Voir +

Mardi 18 septembre 1917

Louis Guédet Mardi 18 septembre 1917 5h soir  Sorti pour aller acheter un journal, « l’Écho » qui ne m’apprend rien comme toujours. En montant la rue de Vesle rencontré Guichard qui, arrêtant son affaire auto me dit : « Eh ! bien çà va votre affaire, et c’est pour bientôt. » – « Lenoir s’en occupe et doit, dès l’ouverture de …Voir +

Lundi 17 septembre 1917

Cardinal Luçon Lundi 17 – + 14°. Temps serein, couvert ; nuit tranquille. 2 h. visite du Colonel Barrard m’apportant le diplôme d’Aumônier honoraire du 152e. Le matin, des soldats étaient venus me photographier avec la fourragère. Visite de M. Delatre et de l’abbé Cesbron m’apportant un masque Tissot contre les gaz asphyxiants. Cardinal Luçon …Voir +

Dimanche16 septembre 1917

Paul Hess Dimanche 16 septembre 1917- Bombardement et tir de notre artillerie. Journée mouvemen­tée. — Étant en promenade, rue de Courlancy, dans l’après-midi, je m’étais arrêté auprès de quelques personnes qui suivaient atten­tivement le tir de certaines de nos pièces, sur un aéro ennemi. Celui-ci paraissait de plus en plus serré par les éclatements nom­breux …Voir +