• Archives: Mgr Neveux

Lundi 25 Mars 1918

Paul Hess – Paris 25 mars 1918 – Aujourd’hui, la pièce de canon à très longue portée a com­mencé à tirer sur Paris, à partir de 7 h. On sait maintenant que c’est bien d’une distance de 120 à 130 kilomètres qu’elle envoie ses obus. Ce nouveau genre de bombardement, qui sévit dans la jour­née, …Voir +

Dimanche 24 mars 1918

Paul Hess – Paris 24 mars 1918 – A 6 h 45, les sirènes donnent encore l’alerte. Aujourd’hui, certains journaux parlant des détonations entendues pendant toute la matinée d’hier, samedi 23, révèlent qu’il s’agissait d’un bombardement effectué par une pièce à très longue portée, tirant sur Paris, d’une distance de 120 à 130 kilo­mètres. Cette …Voir +

Vendredi 22 mars 1918

Cardinal Luçon Vendredi 22 – + 5°. Via crucis in Cathedrali 8 h. légales. Visite du Dr Cochemé qui m’invite à visiter l’ambulance de Pargny avec Mgr Neveux. Accepté. Journée agitée ; avions ; canonnades réciproques. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR …Voir +

Samedi 9 mars 1918

Rue Buirette

Paul Hess Nuit du 8 au 9 mars 1918 – Nuit encore très mouvementée. A partir de 18 h, tir par obus à gaz, sur le quartier allant de la rue de Vesle à la rue Buirette. Incendie au coin de la rue de l’Arquebuse. Deux soldats sont tués et trois autres blessés, à l’école …Voir +

Vendredi 15 février 1918

Paul Hess 15-16 février 1918 –  Bombardements. Dans L’Éclaireur de l’Est d’aujourd’hui 16, nous lisons que Bolo, agent de l’Allemagne, a été condamné à mort, à l’unanimité, par le conseil de guerre qui l’a jugé. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos En savoir plus sur l’agent Allemand Bolo Cardinal Luçon …Voir +

Jeudi 14 février 1918

Paul Hess 14 février 1918 – Réveil, à 5 h 3/4, par des sifflements continuels. Bombarde­ment violent, qui commence sur le quartier Fléchambault pour continuer sur le centre. Obus rue Colbert (à « la Glaneuse »), aux halles, rue du Ca­dran-Saint-Pierre, rue de l’Arbalète (aux Galeries Rémoises), boule­vard Lundy, etc. Paul Hess dans Reims pendant la guerre …Voir +

Samedi 9 février 1918

Cardinal Luçon Samedi 9 – Nuit tranquille. 8 h. avions, tir contre eux. + 7°. Beau temps. Mgr Neveux va à Villedommange. Visite de M. le Marquis de Tressemance-Simian, petit-neveu du Cardinal de Latil. Journée tranquille. On déplace les batteries du Jardin Luzzani écrasées par les Allemands. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre …Voir +

Jeudi 10 janvier 1918

Louis Guédet Jeudi 10 janvier 1918 1217ème et 1215ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Dégel général, de l’eau de la boue, mais température fort adoucie. Journée d’acharnement à répondre à mes lettres et cartes de félicitations, mais plus j’en écris plus il y en a !! Courrier à 2h après-midi, encore 80 lettres …Voir +

Mardi 25 décembre 1917

Louis Guédet Mardi 25 décembre 1917 1201ème et 1199ème jours de bataille et de bombardement 11h matin  Noël ! Triste Noël ! Voilà le 4ème que je passe ici sous les bombes !! Est-ce le dernier ?!! Je n’ose plus rien escompter ! Espérer ! La nuit a été relativement calme, dormi à peu près. Triste et lugubre Noël. Nuit de …Voir +

Samedi 8 décembre 1917

Paul Hess Nuit du 8 au 9 décembre 1917 – Bombardement ininterrompu. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Samedi 8 – + 6°. Nuit tranquille sauf quelques obus qui sifflent, et s’en vont tomber au loin. Item pendant la messe. Mgr Neveux va à Villedommange avec M. Camu. …Voir +

Mercredi 21 novembre 1917

Louis Guédet Mercredi 21 novembre 1917 1167ème et 1165ème jours de bataille et de bombardement 6h1/2 soir  Pluie battante, brouillard tombant toute la journée, on se serait cru à Londres. Bataille la nuit. Bataille toute la journée vers Cormicy, Berry-au-Bac, Corbeny. Roulement formidable. Quelques obus dans la journée. Journée triste, humide, lourde, déprimante ! Vu le …Voir +

Vendredi 16 novembre 1917

Louis Guédet Vendredi 16 novembre 1917 1162ème et 1160ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Temps gris brumeux, le calme, sauf quelques obus sifflant au loin. Rien de saillant. Ce matin causé avec Beauvais de Houlon. Je lui disais que j’étais surpris qu’on ne songeât pas à lui pour la Légion d’Honneur. Celui-ci …Voir +