Louis Guédet

Vendredi 15 février 1918                                           

1253ème et 1251ème jours de bataille et de bombardement

5h soir  Temps magnifique, il a gelé et le vent vient de l’Est. Eté conduire 2 hommes au bois pour faire les branches de ce gros peuplier des Crétons. Ce sont de vrais travailleurs, l’ouvrage coule dans leurs mains. Courrier chargé. Lettre du Procureur de la République qui me demande confidentiellement d’évacuer les dossiers de séquestres que je pourrais avoir. Je lui réponds que je n’ai que celui de Louis de Bary et que c’est fait. Que craint-il ? Tout cela m’angoisse. Est-ce que l’on craindrait une offensive allemande sur Reims ? Nous avons cependant déjà assez subis d’épreuves. Que Dieu nous en préserve.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Paul Hess

15-16 février 1918 –  Bombardements.

Dans L’Éclaireur de l’Est d’aujourd’hui 16, nous lisons que Bolo, agent de l’Allemagne, a été condamné à mort, à l’unanimité, par le conseil de guerre qui l’a jugé.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Paul Bolo durant son procès (février 1918, agence Rol/BnF).

En savoir plus sur l’agent Allemand Bolo


Cardinal Luçon

Vendredi 15 – Nuit tranquille sur Reims. Un peu au loin, combat de 3 à 5 h. + 3°. Via Crucis in Cathedrali à 4 h. 45. Discours de Mgr Neveux à la Société des Conférences à Paris. A 2 h. canons français.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 15 février

Une tentative ennemie sur un de nos petits postes au nord de Pargny-Filain a échoué.
Vives actions des deux artilleries dans la région à l’est de Reims.
En Champagne, dans le coup de main de la veille, des batteries américaines ont prêté un appui très efficace. Nos troupes ont organisé les positions conquises au cours de cette journée dans la région au sud-ouest de la butte du Mesnil. Le chiffre des prisonniers dépasse 150.
Nos batteries ont pris sous leur feu et dispersé un fort rassemblement ennemi signalé au sud de la Dormoise.
Sur le front britannique, les troupes canadiennes ont exécuté avec succès un coup de main sur les tranchées ennemies à Lens; elles ont infligé de nombreuses pertes aux Allemands, fait quelques prisonniers et capturé deux mitrailleuses.
Les pilotes britanniques ont exécuté quelques reconnaissances et lancé des bombes sur divers objectifs.
En Macédoine, activité réciproque des artilleries à l’ouest du Vardar et dans la boucle de la Cerna.
Sur le front italien, canonnade dans le val Giudicaria.
Les Italiens ont réussi quelques coups de main audacieux, et détruit un poste avancé ennemi.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button