• Archives: Hôtel de Ville

Mercredi 23 janvier 1918

Paul Hess 23 janvier 1918 – Bombardement. Vers 16 h, éclatements en ville. — Aujourd’hui, en me rendant à la mairie, j’ai remarqué une équipe de territoriaux, faisant partie du service militaire de protec­tion des œuvres d’art, occupée à l’emballage des « musiciens » qui ont été descellés et descendus de la façade de la maison rue …Voir +

Samedi 5 mai 1917

Louis Guédet Samedi 5 mai 1917 966ème et 964ème jours de bataille et de bombardement 8h1/2 soir  Beau temps, mais orageux et lourd, du reste le soir il y a eu des orages dans la région. Nuit bombardement. Journée calme. Ce soir à 8h canonnade furieuse vers Brimont, cela m’indiffère. Car pour les résultats…?!…  si …Voir +

Il y a 100 ans : l’incendie de l’Hôtel de Ville – Retour en images sur ce 3 mai 1917

La première pierre de l’hôtel de ville est posée le 18 juin 1627. Au moment de son inauguration en 1636, l’édifice est inachevé faute d’argent. Ce n’est qu’au XIXe siècle que la construction peut être menée à son terme. L’hôtel de ville, définitivement terminé, est inauguré par le maire Victor Diancourt le 12 août 1880. Depuis …Voir +

Vendredi 6 avril 1917

Paul Hess Vendredi Saint 6 avril 1917 – Extrait des journaux de ce jour : Sous sa rubrique « Le bombardement — 926e jour du siège« , Le Courrier de la Champagne avait imprimé un article dont la cen­sure a seulement laissé subsister ce qui suit : (“Mercredi, le nombre des obus a encore dépassé 2 000″ …Voir +

Samedi 31 mars 1917

Louis Guédet Samedi 31 mars 1917 931ème et 929ème jours de bataille et de bombardement 7h3/4 soir  Temps de giboulées avec d’immenses « nevus », froid, des bombes à chaque instant et un peu partout, c’est agaçant. De plus, il y a comme de l’électricité dans l’air !…  on s’attend à un moment à l’autre à quelque chose. …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Louis Guédet Vendredi 27 octobre 1916 776ème et 774ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Temps gris, de gros nuages, pluie, brouillard, brume, temps sombre, mais quelle journée. J’en ai bras et jambes rompus. Ce matin à 7h1/4 des bombes sifflent, je finis ma toilette en hâte, çà tape surtout du côté Hôtel …Voir +

Mercredi 25 octobre 1916

Louis Guédet Mercredi 25 octobre 1916 774ème et 772ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Temps de pluie et brume, maussade. Ce matin allocations militaires, où dans une enquête pour supprimer une majoration à une malheureuse femme qui a une conduite déplorable et la reverser à la belle-mère qui a en garde un …Voir +

Samedi 19 août 1916

Louis Guédet Samedi 19 août 1916 707ème et 705ème jours de bataille et de bombardement 6h1/2 soir  Temps lourd, brumeux, maussade, de la pluie par ondées orageuses. Rien d’intéressant. Reçu deux lettres de ma femme qui parait décidée à aller voir Jean et peut-être Robert. Je l’y incite. Pendant son absence j’irai à St Martin …Voir +

Dimanche 2 avril 1916

Louis Guédet Dimanche 2 avril 1916 568ème et 566ème jours de bataille et de bombardement 5h1/4 soir  Journée de soleil radieux dont je n’ai pu jouir pas plus que tous les Rémois. Nuit de bataille et de canons. Ainsi ce matin vers 9h3/4 il a fallu descendre à la cave jusqu’à 11h1/4. Redescendu à 11h1/2. …Voir +

Vendredi 3 mars 1916

Rue Cazin

Louis Guédet Vendredi 3 mars 1916 538ème et 536ème jours de bataille et de bombardement 8h1/4 matin  Je me suis couché à 11h du soir au bruit de la bataille et me suis endormi vers minuit. A 5h réveillé par la batterie qui se trouve dans les marais derrière l’usine Haenklé (à vérifier). Sommeillé jusqu’à …Voir +

Jeudi 27 janvier 1916

Louis Guédet Jeudi 27 janvier 1916 502ème et 500ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Temps gris, nuageux, anniversaire de la naissance du Kaiser ! Ainsi pour bien nous le resignifier avons-nous été arrosés (dans toute la Ville) copieusement pendant une 1/2 heure, 3/4 d’heure de 1h1/2 à 2h-2h1/4. J’étais à causer avec le …Voir +

Vendredi 29 janvier 1915

rue Thiers

Paul Hess Dans la soirée d’hier et au cours de la nuit, des détonations terribles de nos pièces d’artillerie de gros calibre, qui faisaient vibrer toutes les vitres et même trembler la maison où je suis réfugié, 8 rue Bonhomme, se sont fait entendre. – Vers 15 heures, alors que nous sommes en plein travail, …Voir +

Lundi 14 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 14 SEPTEMBRE : 2 heures ; J’ai passé ma matinée aux Caves Pommery, sur les toits. A nos pieds, une des deux batteries établies sur les Coutures, l’autre un peu plus loin sous la butte St. Nicaise (cette dernière n’a pas tiré le matin. Il y a des duels d’artillerie du côté de la …Voir +