La première pierre de l’hôtel de ville est posée le 18 juin 1627. Au moment de son inauguration en 1636, l’édifice est inachevé faute d’argent. Ce n’est qu’au XIXe siècle que la construction peut être menée à son terme. L’hôtel de ville, définitivement terminé, est inauguré par le maire Victor Diancourt le 12 août 1880. Depuis le 16 avril 1917, l’offensive Nivelle est lancée sur le Chemin des Dames et à l’ouest de Reims : les troupes Russes reprennent le village de Courcy. Si le front au nord de la ville reste calme, la même offensive est aussi déclenchée depuis le 17 avril à l’est, sur les Monts de Champagne.

Déjà sous le feu des obus depuis 1914, la ville voit les bombardements s’intensifier. Le 3 mai  le bombardement ennemi s’intensifie dans le secteur de l’Hôtel de Ville. Le quartier est en feu et l’incendie se propage à l’édifice.  Les pompiers arrivent rapidement mais se révèlent impuissants, à circonscrire l’incendie, faute d’eau. Ils ne peuvent que s’efforcer de sauver les tableaux et les objets de valeur.

Tous les détails de cette journée ici => Reims.fr

Photos de la BDIC :

Collection privée :

Evacuation des oeuvres d’art vers les caves Mumm, rue de Mars :

Photos de Gallica-bnf.fr

  • Après l’incendie :

  • L’intérieur de l’Hôtel de Ville :

Le haut du grand escalier :

Le bas du grand escalier :

Un poêle au rez-de-chaussée :

Le bureau du maire :

La salle des mariages :

Le rez-de-chaussée :

Un escalier :

Un couloir :

Un pompier :

Au début de 1918, les Allemands, bien qu’à bout de force, menacent les alliés de nouvelles offensives pour gagner la guerre. Après le retrait de la Russie ils pensent que la victoire est possible mais c’est sans compter sur les troupes américaines devenues opérationnelles et qui vont venir en soutien . Pour pallier à la grande offensive allemande dite « Friedensturm » (offensive de la victoire). En mars 1918 la ville est définitivement évacuée des 1500 « irréductibles » et courageux rémois qui étaient restés malgré le danger. Mais depuis le début de l’année les autorités s’emploient à protéger ce qui peut encore l’être comme la mosaïque gallo-romaine de la salle des mariages (avant et après) :

Après la guerre le Président de la République, Raymond Poincaré remet la Légion d’Honneur à la ville (6 juillet 1919) :

En 1928 un peu avant l’inauguration du nouvel Hôtel de Ville reconstruit :

Share Button