Paul Hess

7 novembre 1916 – Nos pièces du Port-sec commencent un tir assez serré à 6 h 1/4 ; il est suivi de quelques sifflements peu après.

Lorsque je pars au bureau, à 8 heures, un aéro boche se fait canonner. A 11 h, un bombardement se déclenche, avec explosions d’arrivées tout près de l’hôtel de ville ; il s’étend ensuite sur le centre et se termine à 11 h 1/2.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Mardi 7 – Nuit tranquille. + 10°. Vers 7 h. 1/2 bombardement. Messe retardée d’une demi-heure. A partir de 10 h. jusqu’à midi environ bombardement ; nous quittons le Conseil pour descendre à la cave. Remonté vers 11 h. 40. Deux hommes tués faubourg de Laon. Visite du Commandant Surugue, apportant des souvenirs de ma visite au Parc Pommery et à leurs batteries, le… On m’a donné une douille d’obus en cuivre déchiqueté lors de l’explosion du dépôt de munition le…

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

979_001


 

Mardi 7 novembre

Au nord de la Somme, nous avons continué à progresser au cours de la journée dans la partie nord du bois de Saint-Pierre-Vaast. L’ennemi, au cours de violentes contre-attaques qu’il avait menées la nuit précédente sur nos positions du bois de Saint-Pierre-Vaast, et qui lui avaient valu quelque gain, a subi de très fortes pertes. Lutte d’artillerie sur le front de la Meuse, dans les régions de Douaumont, de Vaux et de Damloup. Un coup de main allemand sur un de nos petits postes de la vallée de la Fecht (Vosges) a échoué. Sur le front d’Orient, lutte d’artillerie intermittente et rencontres de patrouilles. Les Italiens ont repoussé des contre-attaques autrichiennes sur le Carso; après quoi, ils ont à nouveau progressé. Les Roumains ont repoussé des attaques ennemies dans la vallée de la Prahova; dans la vallée du Jiul, ils ont dû arrêter leur poursuite. En Dobroudja, leurs détachements avancés ont forcé l’ennemi à se replier. Dans sa retraite, il a mis le feu à plusieurs villages. Les pangermanistes se montrent très mécontents de la décision des deux empires qui tend à créer une Pologne autonome.

Source : La guerre au jour le jour

Share Button