• Archives: Mgr Landrieux

Mercredi 2 février 1916

Paul Hess Bombardement serré vers Saint-Benoît et les casernes Neufchâtel Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos 1998 – TAR volume 173   Cardinal Luçon Mercredi 2 – Sacre de Mgr Landrieux dans sa Cathédrale. Toast au diner. Visite au Carmel de Reims, réfugié au Carmel de Dijon. Allocution. Cardinal Luçon …Voir +

Mardi 18 janvier 1916

Cardinal Luçon Mardi 18 – Nuit tranquille ; + 7 ; pluvieux ; visite à M. le Sous-Préfet ; au Général Mazillier (Lycée de filles). Reçu lettre du Vatican. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173 Juliette Breyer Mardi 18 Janvier …Voir +

Mardi 21 décembre 1915

Angle rue de Cernay et rue Croix St-Marc

Cardinal Luçon Lundi 21 – Nuit tranquille, sauf canonnade assez active jusque vers 10 h du soir. Le reste paisible. Matinée tranquille sauf vers 11 h quelques gros coups de canons. Messe des morts pour les fondations. rénovation des promesses cléricales ; allocution à Chapelle du Couchant ; à l’Est dans la soirée, violente canonnade …Voir +

Lundi 22 novembre 1915

Cirque Palace, Dijon

Paul Hess Le Courrier publie aujourd’hui cette nouvelle : M. l’abbé Landrieux est nommé évêque de Dijon. Un communiqué de l’agence Havas, en date du 20 novembre, annonce la nomination à l’évêché de Dijon de M. l’abbé Landrieux, vicaire général, archiprêtre de la cathé­drale de Reims. … Paul Hess dans Reims pendant la guerre de …Voir +

Dimanche 21 novembre 1915

Boesinghe

Cardinal Luçon Nuit tranquille, sauf canonnade assez active jusque vers 10 h. du soir. Le reste paisible. Matinée tranquille sauf vers 11 h. quelques gros coups de canons. Messe des morts pour les fondations. Rénovation des promesses cléricales ; allocution à Chapelle du Couchant ; à l’Est dans la soirée, violente canonnade ; les batteries …Voir +

Mercredi 25 novembre 1914

Nuit assez calme. L’Eclaireur de l’Est publie ce jour un avis du général commandant d’armes, indiquant les mesures à prendre chez soi et dans les rues, en raison du nouveau caractère de violence du bombardement. C’est, si l’on veut, une sorte de « manière de s’y prendre », afin de réduire, autant que possible, les risques courus …Voir +

Vendredi 30 octobre 1914

Place des Marchés

Paul Hess Aujourd’hui, L’Éclaireur parle d’une centaine d’obus envoyés hier sur la ville – marmites, obus incendiaires et shrapnells ; Le Courrier dit plus de cinquante. Diverses personnes rencontrées s’accordent à dire, de soixante à soixante-quinze. Pendant la nuit, les fortes détonations de notre grosse artillerie se sont encore fait entendre et le matin, des …Voir +

Samedi 24 octobre 1914

Dans la nuit, les grosses pièces nous ont tous réveillés, avec leur formidables détonations. Des obus sont tombés ; l’usine des Vieux-Anglais en a reçu encore une dizaine. Matinée calme ensuite. A 13 j1/2, tandis que nous somme dans le quartier des ruines, Jean, Lucien et moi nous entendons de nouveau des sifflements et des …Voir +