Mercredi 2 – Visite de Mgr Landrieux et de M. Berrué.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Mercredi 2 août

Au sud de la Somme, nous avons enlevé une tranchée allemande entre Estrées et Belloy-en-Santerre : 60 prisonniers sont restés entre nos mains.
Sur la rive droite de la Meuse, après un violent bombardement, les Allemands ont prononcé une attaque sur nos positions à l’ouest et au sud de l’ouvrage de Thiaumont. Nos tirs de barrage et nos feux de mitrailleuses ont brisé toutes les tentatives de l’adversaire. Quelques fractions ennemies, qui étaient parvenues jusqu’à nos tranchées, en ont été rejetées par de vives contre-attaques de nos troupes. Une attaque à la grenade nous a permis de progresser au sud de l’ouvrage de Thiaumont.
Les Allemands ont attaqué sur le front Vaux-Chapitre-le-Chenois. Sur ce dernier point, ayant pris pied dans nos éléments avancés, ils en ont été aussitôt rejetés. Ils ont subi, dans l’ensemble, de grosses pertes.
Le front britannique a été relativement calme.
Les Russes ont franchi le Koropecz, en Galicie, faisant un millier de prisonniers. Les Austro-Allemands, en se retirant, bombardent Brody.
Les Italiens ont infligé de lourdes pertes aux Autrichiens dans les Dolomites.
Les avant-postes serbes ont chassé les Bulgares d’un certain nombre de positions.
Sept zeppelins ont survolé l’Angleterre sans résultat

Source : La Grande Guerre au jour le jour


854_001

 

Share Button