Louis Guédet

Samedi 27 novembre 1915

441ème et 439ème jours de bataille et de bombardement

9h1/2 soir  Beau temps, froid, gelée. Caisse d’Épargne ce matin pour les paiements et l’après-midi pour les souscriptions au 5% défense nationale. C’est un vrai travail !! Cet emprunt à l’air de bien aller, mais pour les employés quels calculs et casse-têtes. Entretemps vu le Président Hù pour mon jugement Réquisition Hayon : incompétence. Nous sommes d’accord, ce n’est plus qu’une question de rédaction. Nous devons y voir. Je suis épuisé.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Nuit tranquille, sauf violents coups de canons de 9 à 11 h. 1/2 soir et de temps en temps la nuit. Forte canonnade le soir à 6 h. et à 9 h. Temps à autre, item pendant la nuit. Rentrée et visite de M. Landrieux.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 27 novembre

Canonnade intermittente sur tout le front. L’activité de l’artillerie a pris un tour plus vif en Argonne: nos batteries ont fait sauter un dépôt de munitions allemand dans la région de la Fille-Morte.
Dans le secteur de Courtes-Chausses, combat à la grenade; nous occupons un entonnoir de mine, après en avoir délogé l’ennemi.
La neige tombe en abondance sur le versant oriental des Vosges.
Bombardement violent et réciproque sur le front belge.
Les Serbes poursuivent leur mouvement de repli vers l’Albanie.
Les Russes ont remporté des succès au sud de Dwinsk et à l’ouest de Riga. Le général allemand qui commande l’armée de Volhynie a reçu l’ordre d’enlever le passage du Styr : à défaut, il sera destitué.
Les Italiens ont fait de nombreux prisonniers sur les pentes qui dominent Goritz.
Lord Kitchener est arrivé à Rome, où il a conféré avec MM. Sonnino et Salandra.
M. Denys Cochin a été fêté en grande pompe par le conseil municipal d’Athènes. La Grèce négocie avec la Quadruple Entente sur les détails de la neutralité
bienveillante.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


Share Button