• Archives: Colonel Colas

Lundi 28 août 1916

Paul Hess 28 août 1916 – Bombardement assez serré, commencé à 18 h. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 28 – Nuit tranquille ; pluie continuelle ; projections allemandes. Vers 9 h. 1/2 quelques bombes sifflent. Visite au Général Lanquetot (non trouvé) ; au Colonel Colas (non …Voir +

Mercredi 19 janvier 1916

Cardinal Luçon Mercredi 19 – + 8. Nuit tranquille. Visite à M. Debeauvais, aumônier militaire. 2 h. violente canonnade entre batteries adverses. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173   Mercredi 19 janvier Entre Oise et Aisne, nos batteries ont bouleversé …Voir +

Mercredi 25 août 1915

Paul Hess Dans le courant de l’après-midi, vers 17 heures, un aéroplane jette trois bombes sur Reims et quelques instants après, deux rafales d’obus s’abattent encore sur le centre de la ville. – A 18 h 1/2, une démonstration de notre artillerie, qui acquiert de suite la pleine intensité, avec le bruit dominant des gros …Voir +

Dimanche 8 août 1915

Paul Hess La nouvelle que j’attendais impatiemment, d’une naissance augmentant ma famille, venant de ma parvenir, je fais l’impossible pour partir immédiatement à Épernay, car j’ai naturellement hâte d’aller embrasser notre petite Antoinette Jeanne, née le 4 et passer quelques instants, si courts soient-ils, auprès de sa mère et de ses frères et sœur. Arrivé …Voir +

Mercredi 4 août 1915

Cardinal Luçon Mercredi 4 – Nuit et matinée tranquilles. Visite du Colonel Colas. Visite du Dr Henrich. Vers 5 h. 1/2, bombes sifflantes, 5 ou 6. Les hirondelles nous quittent comme l’an dernier dès les premiers jours d’août. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 …Voir +

Mercredi 21 juillet 1915

Paul Hess L’Éclaireur de l’Est, parlant du bombardement d’hier, dit qu’il a été envoyé en ville, de 500 à 600 obus. Au cours de la tournée que j’ai l’habitude de faire, en pareil cas, on m’apprend, rue du Cloître, qu’un projectile, le cinquième, est tombé hier chez mon beau-frère P. Simon-Concé ; j’en vois en …Voir +

Mercredi 9 juin

Cardinal Luçon Nuit très tranquille ; journée calme. Aéroplanes allemands ; les Français tirent sur eux. Visite au Général de Mondésir, maison Erhard et au Lieutenant-Colonel Colas, maison Mathieu. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173  Renée Muller 9 – 10 …Voir +

Dimanche 6 juin 1915

Cardinal Luçon Nuit tranquille. Visite du Général Pierron de Mondésir (1) et du Lieutenant-Colonel Colas. Procession du Saint-Sacrement à Sainte-Geneviève. Le matin, lecture du Mandement sur le Sacré-Cœur, à la rue du Couchant (Lettre pastorale, n°77) A minuit, visite du Colonel Colas m’informant par ordre du Général de l’attaque qui va avoir lieu, et du …Voir +

Dimanche 25 avril 1915

A 15 heures, canonnade violente de nos pièces du champ de Grève et riposte presque immédiate des Allemands. Je juge prudent de m’éloigner de ces parages, en quittant le boulevard, où je me promenais, pour prendre la rue Gerbert, vers le Barbâtre. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos   Dimanche …Voir +

Vendredi 9 octobre 1914

Paul Hess Le mardi 6 octobre dernier, mon beau-père avait eu la surprise et le plaisir de recevoir, vers 12 h ½, dans sa petite maison de la rue du Jard 57, où ma famille est réfugiée depuis le 20 septembre, la visite de son second fils Albert, venu par auto, en mission, en sa …Voir +