Vues aériennes de Reims – 1916 et 1917

Pour aujourd’hui, voici deux avant-après originaux. En effet, nous prenons de la hauteur avec ces vues aériennes de la ville prises par un aviateur français pendant la première guerre mondiale. Voir également sur Reims 14-18 Photos N&B : Vincent Piniarski. La première prise le 18 mars 1916, permet de se rendre compte des destructions du …Voir +

Vivre à Reims sous les obus en 1916-1917

Troisième volet de la série concernant des portraits de Rémois pendant les bombardements de la Première Guerre Mondiale, en autochromes (1917) et photos N&B (1915-16-17). Reims est une des rares villes françaises importantes à être constamment sur la ligne des combats durant quatre ans. C’est d’ailleurs la plus grande ville, en terme de population à …Voir +

Scènes de vie à Reims en 1917 – Autochromes

Lorsque le 19 septembre 1914 un obus incendiaire embrase la cathédrale de Reims, la cité entre dans la mémoire collective sous l’appellation de « ville-martyre ». Pourtant, Reims acquiert au cours de la guerre une autre image, une autre consécration. Elle devient un symbole de la résistance militaire, par l’intermédiaire de la clef de voûte du système …Voir +

Portraits de Rémois en 1917 – Autochromes

Inventé en 1903 par les frères Lumière, l’autochrome est la première photographie couleur ( » en couleurs naturelles « ) fabriquée de façon industrielle. Il s’agit d’une image positive sur plaque de verre dont le procédé est à base de fécule de pomme de terre. Destiné à être projeté, l’autochrome est considéré comme étant l’ancêtre de la …Voir +

Les personnalités et les délégations étrangères visitent Reims en 1919

Pour montrer au monde l'horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent du "Fonds Valois" (de la rue de …Voir +

Les missions étrangères visitent Reims en 1918

Pour montrer au monde l’horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent de Gallica-BNF, « Fonds Valois » (de la rue …Voir +

Les missions étrangères visitent Reims en 1917

Pour montrer au monde l'horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent du "Fonds Valois" (de la rue de …Voir +

Les délégations étrangères visitent Reims en 1916

Pour montrer au monde l’horreur des bombardements, en particulier ceux de la Cathédrale, Reims a reçu, tout au long de la guerre des délégations de parlementaires qui y viendront régulièrement ainsi que des groupes de journalistes en provenance des cinq continents. Toutes les photographies de cet article viennent du « Fonds Valois » (de la rue de …Voir +

Reims sous les Obus – « Collection Patrie » n° 22

De 1917 à 1920 paraissent, chez Frédéric Rouff Éditeur, (8 bd de Vaugirard Paris) 154 fascicules de la Collection Patrie. Une autre série verra le jour pendant et après la Seconde Guerre Mondiale. Ces « ouvrages complets illustrés » vendus quelques centimes, de petit format (19 x 14 cm), et de 24 pages, comportent 1 …Voir +

Reims en ruines, de Raoul Varin graveur

Une dynastie de graveurs (Pierre-)Amédée VARIN a eu 2 enfants, un fils, Paul-Amédée Varin, mais aussi une fille dessinatrice et illustratrice, (Elise-)Charlotte Eulalie VARIN (06/07/1851, qui a épousé en 1870 le célèbre graveur, aquafortiste et peintre, Alfred Alexandre DELAUNEY (Gouville, Manche, Avril 1830-1894 Nanteuil-sur-Marne), rejoignant ainsi la lignée des artistes VARIN. Son jeune frère et …Voir +

Vues aériennes de Reims en ruine (1915-1919)

Ces clichés présentés ici proviennent du site Gallica.bnf.fr Ils montrent des vues aériennes de la ville dans ses années de bombardements. Ils ont l’avantage de nous montrer Reims « avant » la reconstruction avec ses rues disparues ainsi que l’ancienne configuration de la place du Forum, appelée alors, place des Marchés, avec ses deux halles et les …Voir +