• Archives: Saint-Remi

Dimanche 13 août 1916

Cardinal Luçon Dimanche 13 août – Nuit tranquille. Reçu réponse du Cardinal de Cabrières. Visite au soldat… du Rosaire vivant, du Tiers-Ordre, dont le père est fabricant de biscuits (je crois). Mgr Neveux va dire une messe aux soldats cantonnés à Mailly. 5 h. bombes sifflantes ; très violent bombardement par canons et peut-être par …Voir +

Jeudi 19 novembre 1914

Nuit très calme. – Ce jour, à 7 h, mon beau-père, M. Simon-Gardan, fatigué par plus de deux mois de bombardements ininterrompus, quitte Reims à regret, pour se rendre à Paris. – A partir d’aujourd’hui, les voyageurs doivent aller prendre le CBR à Bezannes. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos …Voir +

17 novembre 1914

Triste nuit, au cours de laquelle il nous a fallu encore nous relever vers 10 h 1/2, les obus tombant assez près, et nous tenir une seconde fois en alerte à 3 h du matin. Bombardement violent. Un obus a troué la voûte d’une chapelle, à la basilique Saint-Remi. Les journaux disent qu’environ deux cents …Voir +

Jeudi 29 octobre 1914

Vers 4 h 1/2, les détonations de nos grosses pièces, installées à « La Villageoise », nous réveillent. Les Allemands ripostent et pendant quelque temps ce duel d’artillerie, dans un bruit de tonnerre, donne à croire qu’une sérieuse bataille est engagée. Plus tard, on entend éclater des obus en ville et lorsqu’à 8 h 1/2 je passe …Voir +

Mercredi 21 octobre 1914

Le Courrier reproduit, aujourd’hui, quelques citations au Journal Officiel, en tête desquelles figure le nom du marie de Reims. Voici : Hommage au courage civique Le Journal Officiel publie une première liste des citations faites par le Gouvernement pour honorer le courage et le dévouement des personnalités civiles. LMa première liste est précédée du préambule …Voir +

Dimanche 4 octobre

Paul Hess Canonnade au cours de la nuit et dans la matinée. Le Courrier de la Champagne parle de ce qui s’est passé dans la journée d’hier, en ces termes : Le bombardement de Reims continue. Hier samedi, depuis dix heures et demie du matin, à intervalles assez rapprochés, les Allemands ont lancé sur notre …Voir +