• Archives: Rue du Barbâtre

Lundi 25 juin 1917

Paul Hess 25 juin 1917 – L’ennemi redouble d’acharnement vis-à-vis de nous. Bombar­dement des plus serrés sur les batteries de la rue Hennequin et le quartier Neufchâtel, qui est massacré de la place Luton à la rue Blondel. Reprise du bombardement vers le Barbâtre. Le communiqué annonce aujourd’hui 1 200 obus pour la journée du …Voir +

Samedi 23 juin 1917

Paul Hess 23 juin 1917 – Bombardement sérieux vers les rues Ponsardin, Gerbert et du Barbâtre ; — 1 300 obus. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Samedi 23 – + 13°. Bombes toute la matinée sur rue Ponsardin, Mont- Dieu, Barbâtre, Gerbert. Ce matin 6 h., bombes …Voir +

Mercredi 23 mai 1917

Cardinal Luçon Mercredi 23 – + 15°. Nuit tranquille en ville. Combat à l’ouest et au nord pendant une partie de la nuit. Visite rue du Levant, Ponsardin, Barbâtre, Mont-Dieu, Curé de Saint-Maurice, Enfant-Jésus, Doyen du Chapitre. Usine du Mont-Dieu. Quelques obus en ville. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par …Voir +

Dimanche 29 avril 1917

Paul Hess Dimanche 29 avril 1917 – Ce dimanche, je vais faire une promenade dans la matinée et je passe rue du Barbâtre 41, pour causer un instant des événements avec d’excellents amis — la famille Cochain — dont la boulangerie, à cette adresse, est toujours ouverte. Ils me font voir le fond du culot …Voir +

Dimanche 15 avril 1917

Paul Hess Quasimodo -15 avril 1917 – Après une nuit épouvantable de bombardement avec obus asphyxiants sur le faubourg de Laon, le quartier de Saint-Marceaux, Gerbert et du Barbâtre, obus à gaz encore dans la matinée, même dans le centre. On signale une trentaine de victimes, intoxiquées, de tous côtés. Dans la journée, bombardement ininterrompu …Voir +

Samedi 14 avril 1917

Paul Hess 14 avril 1917 – Bombardement toute la journée vers le faubourg Cérès et tir, du matin au soir, sur aéros. Toutes les saucisses observent. Canonnades espacées de nos grosses pièces. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Samedi 14 – + 3° ; Nuit continuellement agitée. Canon …Voir +

Samedi 7 avril 1917

Paul Hess 7 avril 1917 – L’Éclaireur de ce jour, publie une nouvelle information dont voici les termes : Avis à la population. En raison de la situation, le gouvernement se voit dans la pénible nécessité d’évacuer ceux des habitants de Reims dont la présence n’est pas absolument indispensable. Les enfants et les femmes seront …Voir +

Dimanche 18 mars 1917

Paul Hess Dimanche 18 mars 1917 – Un fusant de 77, tiré sur aéro, éclate en retombant, devant un cantonnement rue du Barbâtre. Un lieutenant du 403e d’infanterie est tué et d’autres officiers blessés. Au cours de la matinée, plu­sieurs projectiles allemands sont retombés dans les mêmes condi­tions, en différents endroits de la ville, rue …Voir +

Lundi 5 mars 1917

Paul Hess 5 mars 1917 – A 4 h 45, Reims est réveillée en sursaut par une canonnade très nourrie, qui s’est déclenchée sur le secteur — et le vacarme effroyable et bien connu des démonstrations d’artillerie se pro­longe, sans la moindre interruption, pendant une heure et demie. Vers 6 h 1/4, pour terminer, les …Voir +

Lundi 6 novembre 1916

Paul Hess 6 novembre 1916 – La pièce remplaçant la Grosse Julie a tonné au cours de l’après-midi. Peu après les sifflements se sont fait entendre et des obus sont tombés assez nombreux vers le Barbâtre. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 6 – Nuit tranquille. + …Voir +

Samedi 4 novembre 1916

Paul Hess 4 novembre 1916 – Dès le matin, on parle d’un bombardement effectué par nos avions, au cours de la nuit, vers Pontfaverger – Bétheniville. — Dans la matinée, nos pièces tirent et des arrivées se font également entendre. A 15 h 1/4, une séance serrée de bombardement commence brusquement sur le centre. A …Voir +

Jeudi 26 octobre 1916

Cardinal Luçon Jeudi 26 – Toute la nuit, de quart d’heure en quart d’heure, coups de gros canons français. Pas de riposte allemande. Visite au Bon Pasteur, à l’Enfant-Jésus, à l’Espérance et rue du Barbâtre. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume …Voir +

Mercredi 25 octobre 1916

Paul Hess 25 octobre 1916 – A midi 1/2, les 95 du Port-sec commencent à taper. Vers 14 h, les Boches se mettent à riposter ferme et bombardent en ville, tandis que nos pièces continuent. Un tir simultané de ce genre est plutôt rare. On ne cesse ni d’un côté ni de l’autre ; le …Voir +