• Archives: Rue de Mars

Jeudi 29 novembre 1917

Paul Hess 29 novembre 1917 – Bombardement. A 15 h, environ, tandis que nous travaillons tranquille­ment dans les bureaux de la mairie, 6, rue de Mars, un obus vient brusquement siffler pour éclater aussitôt à la clinique Bourgeois, rue de la Grosse-Ecritoire. Les bureaux se vident instantanément, sous le coup de la surprise et aussi …Voir +

Vendredi 1 juin 1917

Paul Hess 1er juin 1917 – Le calme de la journée d’hier m’a incité à risquer une longue promenade matinale et c’est du côté du boulevard Jamin que je m’étais dirigé avant de rentrer au bureau. Au cours de ma tournée, je n’ai pas vu grand monde mais le hasard m’a fait rencontrer d’an­ciennes connaissances …Voir +

Jeudi 3 mai 1917

Paul Hess 3 mai 1917 – Dès le matin, alors que je suis déjà occupé à notre table de la « comptabilité », dans la cave du 6 de la rue de Mars, où fonction­nent provisoirement nos bureaux, un voisin de mon beau-frère Montier, M. Degoffe, vient me trouver. Mobilisé comme G.V.C. et revenu passer une permission …Voir +

Mardi 1 mai 1917

Paul Hess 1er mai 1917 – Journée commencée dans le calme. Très beau temps dont nous voulons profiter pour respirer un peu, tranquillement, au bon air. Nous remontons de la cave dans la matinée et l’après-midi, et nous fumons ainsi quelques pipes avec la plus grande satisfaction. – Vers 17 h 20, un bombardement violent …Voir +

Lundi 30 avril 1917

Paul Hess 30 avril 1917 – Obus asphyxiant au cours de la nuit, vers la place de la République et la rue de Mars. Alerte aux gaz, à l’hôtel de ville, dans la journée et fort bombardement sur le quartier des rues Brûlée et Boulart, où M. Guillasse est tué. A 11 h 3/4, un …Voir +

Lundi 23 avril 1917

Avenue de Laon

Paul Hess 23 avril 1917 – Bombardement serré, commencé plus tôt que d’habitude, vers 8 h du côté du boulevard de Saint-Marceaux et qui s’étend sur le centre. En même temps, un dépôt de grenades saute dans le haut de l’avenue de Laon. Des gros calibres font entendre ensuite leurs explosions autour de l’hôtel de …Voir +

Vendredi 27 octobre 1916

Paul Hess 27 octobre 1916 – A 7 h 1/4, de nombreux sifflements se font subitement entendre pendant quelques instants ; les obus arrivent sur la ville par rafales. Nos pièces ouvrent alors le feu et ne tardent pas à faire cesser le tir ennemi. Vers 8 heures, en me rendant au bureau par le …Voir +

Jeudi 8 avril 1915

Au bureau, quand j’arrive, les camarades parlent entre eux de cette séance des plus bruyantes, de cette démonstration de notre artillerie véritablement extraordinaire et, comme je ne saisis pas de quoi il s’agit, Cullier me demande en riant : « Vous avez bien dormi ? » Ma réponse est toute naturelle : « Oh ! …Voir +

Jeudi 17 décembre 1914

Paul Hess Nuit assez mouvementée. Fusillade, canon. Bombardement dans la matinée. Après-midi, bombardement autour de l’hôtel de ville. Alors que nous sommes tranquillement occupés à travailler, un obus arrive à l’entrée de la rue de Pouilly, tout près de la maison Sevestre, en face des Galeries Rémoises. Son explosion a fait vibrer les vitres du …Voir +