• Archives: M. Henri Abelé

Jeudi 15 novembre 1917

Cardinal Luçon Jeudi 15 – + 6°. Nuit tranquille. Brouillard épais. Visite de Mme la Du­chesse de Plaisance (de la Jumellière, Maine-et-Loire) et de Mme la Com­tesse d’Haussonville, sa mère ; de M. Henri Abelé. Expédition de la Lettre collective aux Évêques. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale …Voir +

Jeudi 22 juin 1916

Louis Guédet Jeudi 22 juin 1916 649ème et 647ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Beau temps chaud d’été. Déjeuné chez Henri Abelé rue de la Justice dans ses caves avec l’abbé Camu vicaire général, curé de la Cathédrale. Becker agent de change et sa fille. Marcel Heidsieck. Causé de choses et d’autres, …Voir +

Dimanche 18 juin 1916

Louis Guédet Dimanche 18 juin 1916 645ème et 643ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Temps couvert, mais qui s’est éclairci à la fin de l’après-midi. Rien de saillant. En ce moment des avions. Messe de 8h rue du Couchant. Vu Dargent, Curt, parlé de l’affaire Goulden, on ne sait lequel croire, heureusement …Voir +

Lundi 29 mai 1916

Louis Guédet Lundi 29 mai 1916 625ème et 623ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Pluie, lourdeur, temps de Rogations (Les jours des Rogations sont les trois jours qui précèdent immédiatement le jeudi de l’Ascension). Sorti faire des courses cet après-midi. Vu Henri Abelé, toujours aussi bon et aimable pour moi, vu aussi …Voir +

Vendredi 21 janvier 1916

Louis Guédet Vendredi 21 janvier 1916 496ème et 494ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Beau temps, du canon et de la bataille toute la nuit, qui a été venteuse et pluvieuse. Déjeuné au Cercle, rue Noël, avec Charles Heidsieck qui en outre avait invité, en l’honneur de Mgr Landrieux, curé de la …Voir +

Mercredi 19 janvier 1916

Louis Guédet Mercredi 19 janvier 1916 494ème et 492ème jours de bataille et de bombardement 9h soir  Temps magnifique, froid assez vif. Calme. Avions, on n’y prête pas plus attention qu’au canon. C’est la vie normale ici, sauf la solitude et le désert des rues. La ville est morte. Révision ce matin des allocations militaires, …Voir +

Mercredi 15 décembre 1915

Louis Guédet Mercredi 15 décembre 1915 459ème et 457ème jours de bataille et de bombardement 8h soir  Ce matin allocations militaires. Discussions sans fin avec le fameux conseiller municipal (rayé). Quelle tête de pioche !! Il est indécrottable. On serait que 100/99 contre lui, il faudrait céder. Cet homme là est peu intelligent. Ainsi désormais, plus …Voir +

Vendredi 12 novembre 1915

Louis Guédet Vendredi 12 novembre 1915 Été au Crédit Lyonnais où nous avons collationné avec le Docteur Langlet les titres du Docteur Lévêque. Il a été convenu que nous partirions à midi 1/2 pour les porter à Épernay et que nous reviendrons dans la soirée. Le haut de la page a été supprimé, puis 3 …Voir +

Mardi 12 octobre 1915

Louis Guédet Mardi 12 octobre 1915 395ème et 393ème jours de bataille et de bombardement 4h1/2 soir  Du canon toute la nuit, matinée tranquille, une conciliation avortée, le débiteur étant de mauvaise foi (M. Auberge (commerçant né à Marseille en 1866)). Je travaille mais c’est la guerre je ne paierai pas ! Voilà la thèse courante …Voir +

Mardi 14 septembre 1915

Louis Guédet Mardi 14 septembre 1915 367ème et 365ème jours de bataille et de bombardement 6h3/4 soir  Canonnade terrible et intense vers Aubérive hier soir de 8h à 8h3/4 soir. Nuit assez calme avec du canon et quelques obus. Vu le matin pour loger mes vins, M. Charles Heidsieck ne pouvant pas les prendre chez …Voir +

Dimanche 9 mai 1915

Louis Guédet Dimanche 9 mai 1915  239ème et 237ème jours de bataille et de bombardement 7h soir  Nuit de bombardement, réveillé constamment par les vibrations des vitres de mon réduit de guerre, ce qui me reste ! pour ne pas descendre à la cave ! j’ai mal dormi. Je m’éveille à 6h, temps magnifique. Je m’habille et …Voir +

Mercredi 14 avril 1915

Louis Guédet Mercredi 14 avril 1915  214ème et 212ème jours de bataille et de bombardement 9h soir  Toute la nuit précédente comme la journée d’avant, bombardement général. Je n’ai pas ou peu dormi, dans mon grenier. La journée a été belle, trop belle puisque l’on ne pouvait pas profiter du soleil et des verts bourgeons …Voir +

Jeudi 5 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 5  NOVEMBRE ; jeudi – 8  heures 3/4 ; Vive canonnade ; des obus perdus viennent siffler et éclater dans nos parages Quelle horreur que ces éclats sauvages en pleine nuit. J’entends dans la rue les gens descendus en hâte des étages s’interpellant, se pressant de gagner la cave la plus proche… Dieu, sauvez la …Voir +