• Archives: Brimont

Mercredi 12 décembre 1917

Paul Hess 12 décembre 1917 – Nuit passée assez tranquillement, malgré canonnade presque ininterrompue. Attaque allemande, dans la matinée (9 h) et canonnade très sérieuse ; son bruit est tel, qu’en criant, nous nous entendons à peine, au bureau. Aéros au cours de la journée. Tir sur avions et nouvelle canonnade de nos pièces pendant l’après-midi. …Voir +

Mardi 11 décembre 1917

Paul Hess 11 décembre 1917 – La nuit dernière a été très mouvementée. A 21 h, une attaque allemande, qui provoquait un tir très nourri et prolongé de notre artillerie, avait lieu vers Brimont. Le même genre de tir reprenait dans la seconde partie de la nuit, et durait près d’une heure (contre-attaque de notre …Voir +

Samedi 1er décembre 1917

Paul Hess 1er décembre 1917 – Très forte canonnade, ainsi que la veille, du côté de Brimont. A 19 h 1/4, bombardement. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos   Cardinal Luçon Samedi 1er – + 5°. Nuit tranquille. Obus sifflent (sur batteries?). Ré­pondu à l’Attaché militaire de… pour Croix. Cardinal …Voir +

Lundi 19 novembre 1917

Cardinal Luçon Lundi 19 – + 6°. Nuit tranquille ; projections. 9 h. lourde canonnade française (?) qui ébranle les portes et le sol, de Méry-Prémecy, de Brimont, dit-on. Visite à M. Albert Benoit, non rencontré. Visite de Sœurs des Trois- Fontaines. Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale …Voir +

Lundi 16 avril 1917

Paul Hess 16 avril 1917 – Canonnade très sérieuse vers Brimont. C’est le déclenche­ment de la grande offensive de notre part, annoncée comme de­vant donner les résultats décisifs. Nous avons dû encore abandonner le bureau et rester tout l’après-midi à la cave. Ainsi que les jours précédents, nous y res­sentons les fortes secousses des arrivées …Voir +

Dimanche 8 août 1915

Paul Hess La nouvelle que j’attendais impatiemment, d’une naissance augmentant ma famille, venant de ma parvenir, je fais l’impossible pour partir immédiatement à Épernay, car j’ai naturellement hâte d’aller embrasser notre petite Antoinette Jeanne, née le 4 et passer quelques instants, si courts soient-ils, auprès de sa mère et de ses frères et sœur. Arrivé …Voir +