• Catégorie: Un peu d’histoire

L’Hommage de Reims à un « Fusillé pour l’Exemple » : le Lieutenant Herduin

Dans sa séance du 21 décembre 1921, le conseil municipal de Reims, réuni sous le présidence du maire Charles Roche, abandonne pour une fois les problèmes que pose la ville en pleine reconstruction. Il rend un hommage unanime à un jeune officier rémois en donnant son nom à une rue : le lieutenant Herduin. La …Voir +

Souvenirs de Tranchées (Massiges 1916)

C’est une lectrice qui nous a envoyé ces photos provenant des souvenirs que son grand-père : Henri Guéganno, originaire de Lanester dans le Morbihan. Il est revenu de la guerre « en entier » mais fragilisé par le paludisme. Il est mort à 46 ans en 1943. Sur la photo ci-dessous, c’est le 3e en partant de …Voir +

Comment le docteur Mencière évita l’amputation à un grand nombre de soldats blessés

Le Docteur Louis MENCIÈRE est né le 25 septembre 1870 à Saint-Genis-de-Saintonge. Il a soutenu sa thèse en 1896 à Bordeaux puis vint à Paris oû il fut assistant dans les services des Professeurs Lannelongue et Broca. Il vint s’installer à Reims en 1898. Spécialisé dans l’orthopédie, il avait installé une Clinique à Reims, rue …Voir +

Consignes pour le 61e R.I. dans le secteur de Bétheny

Le 61e Régiment d’Infanterie est dans le secteur de Reims entre novembre 1915 et 15 mars 1916. En 1914, son casernement ou lieu de regroupement est Aix-en-Provence, Privas. Il fait partie de la 60e brigade d’Infanterie, 30e division d’Infanterie, 15e Corps d’Armée. Constitution en 1914 : 3 bataillons. 1914 Lorraine : Moncourt (15/08), combats de …Voir +

Inauguration du Monument aux Morts de la Grande Guerre.

Le 1er Juin 1930, la ville de Reims inaugure son monument au Morts en mémoire aux victimes de la Première Guerre Mondiale. Le monument est l’œuvre de l’artiste Henri Royer, et de Paul Lefebvre, statuaire Rémois déjà connu pour son monument du « Poilu » du 132e régiment d’infanterie installé dans un premier temps Cours Langlet en …Voir +

Soldats Russes dans les ruines des Cordeliers en 1917

Les premiers mois de la guerre ont décimé les armées françaises qui connaissent une pénurie d’hommes. Dès 1915, il est envisagé d’envoyer au front la classe 1916. À la demande de Joffre, le sénateur Paul Doumer se rend en Russie en décembre 1915, auprès de l’allié russe. Paul Doumer vient demander à Nicolas II l’envoi …Voir +