La qualité de pupille de la Nation a été instaurée en France par la loi du qui instaure l’« Office national des pupilles de la Nation », établissement public rattaché au Ministère de l’Instruction publique, destinée à l’origine aux enfants « orphelins de guerre » adoptés par la Nation. La Première Guerre mondiale ayant laissé de nombreuses familles sans soutien familial, ce statut permettait aux enfants et jeunes gens qui le reçoivent une protection supplémentaire et particulière, en complément de celle exercée par leurs familles3. Elle ne les place nullement sous la responsabilité exclusive de l’État. Les familles et les tuteurs conservent le plein exercice de leurs droits et notamment, le libre choix des moyens d’éducation. La mise en œuvre du statut de pupille de la Nation constitue une activité originelle de l’ONACVG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre) et plus particulièrement de ses services départementaux.

Le statut de « pupille de la nation » ne doit pas être confondu avec celui de « pupille de l’État ». Les pupilles de la Nation sont essentiellement des enfants qui sont « victimes de la guerre ».

Source : Wikipedia

 

le 2 juin 1929 – Villers-Cotterets Les enfants de l’Amicale des A.C.des 46 & 246eme R.A.C.P

 

Share Button