Paul Hess

12 décembre 1917 – Nuit passée assez tranquillement, malgré canonnade presque ininterrompue.

Attaque allemande, dans la matinée (9 h) et canonnade très sérieuse ; son bruit est tel, qu’en criant, nous nous entendons à peine, au bureau.

Aéros au cours de la journée. Tir sur avions et nouvelle canonnade de nos pièces pendant l’après-midi.

A 18 h 3/4, l’artillerie déclenche encore brusquement un tir très violent sur Brimont-Fresne, qui dure vingt minutes, puis le calme revient.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos


Cardinal Luçon

Mercredi 12 – Nuit tranquille. – 2°. Temps couvert. A 9 h. canonnade française. Gaz lacrymogènes, ce matin à Porte-Paris.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Share Button