Paul Hess

Nuit du 21 au 22 octobre 1917 – Attaque allemande, du côté de Cernay-la-Pompelle.
Une canonnade entendue au loin, depuis plusieurs jours, a sensiblement accru son intensité.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
Un canon du 25e RA pointe sur Cernay à partir d l'usine des anglais (source ci-dessous, Archives Archives municipales et communautaires de la Ville de Reims)l

Un canon du 25e RA pointe sur Cernay à partir d l’usine des anglais (source ci-dessous, Archives Archives municipales et communautaires de la Ville de Reims)l


Cardinal Luçon

Dimanche 21 – + 3°. Nuit tranquille en ville ; canonnade prolongée du côté français. Vers l’est ou sud-est. Beau temps. Quelques obus vers le soir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 21 octobre

Sur le front de l’Aisne, grande activité des deux artilleries. Nous avons repoussé deux coups de main ennemis sur nos petits postes, l’un au sud-est de Corbeny, l’autre en Argonne, dans la région de Boureuilles.
Sur la rive droite de la Meuse, une intervention de notre artillerie a mis fin à un violent bombardement de nos positions au nord du bois le Chaume.
Dunkerque a été bombardé par mer. On ne signale aucune victime dans la population civile. Un certain nombre de zeppelins ont survolé le territoire français sans causer de dégâts. Canonnés à leur passage par nos postes de défense anti-aérienne, plusieurs appareils dispersés, ont été abattus ou contraints d’atterrir. Un premier zeppelin a été descendu en flammes à Saint-Clément, près de Lunéville. Un second a dû atterrir près de Bourbonne-les-Bains. L’équipage a été capturé. L’appareil est resté intact. Deux autres zeppelins, désemparés, seraient tombés dans la zone de l’intérieur. Un autre raid de zeppelins a eu lieu dans la région de Londres. On y signale 34 morts et 56 blessés.
Deux croiseurs auxiliaires allemands ont attaqué en mer du Nord un convoi de dix navires scandinaves, qui étaient escortés par deux contre-torpilleurs anglais. Après une lutte inégale, les deux contre-torpilleurs ont été coulés. Sept des navires de commerce ont eu le même sort.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button