Paul Hess

1er au 12 janvier 1917 : Faibles canonnades.


 

Cardinal Luçon

Lundi 1 – + 16 °. Nuit tranquille ; pas dit messe, sauf front. Visite du Général Lanquetot.


 

Lundi 1er janvier 1917

Au sud de la Somme, un coup de main effectué par nous sur un petit poste allemand au sud de Chilly nous a valu des prisonniers.
Au cours de l’année écoulée, les troupes françaises, en brisant l’assaut de l’ennemi contre la forteresse de Verdun et en le faisant reculer sur les deux rives de la Somme, ont fait 78.500 prisonniers allemands.
Les Anglais ont fait sauter une mine avec succès au nord-est de Neuville-Saint-Vaast.
Leur artillerie a bombardé des positions ennemies dans la région de Serre et les gros cantonnements à l’est d’Arras. Elle a bombardé aussi les tranchées allemandes au sud du Transloy, et détruit un pont sur la rivière des Laces, au nord de Neuve-Chapelle.
Activité habituelle d’artillerie dans la zone montagneuse, spécialement à l’est de Gorizia et sur le Carso. Nos alliés ont fait exploser un dépôt de munitions autrichien.
Les Austro-allemands ont été repoussés par les Russes près de la frontière de Moldavie, mais ils ont avancé dans la vallée de l’Oïtuz et sur le cours supérieur de la Putna. Ici, les combats ont été très acharnés.
Les alliés ont remis à la Grèce une note réclamant des réparations pour le guet-apens du 1er décembre, et des garanties pour l’avenir.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

laneuville-st-vaast

Share Button