Cardinal Luçon

Mardi 3 – Nuit tranquille ; projections. Pluie presque toute la nuit. + 10°. A 9 h. canons français tirent 5 coups rapides. Visite du Colonel Cadet. A M. Georges Houlon, à la Supérieure de l’Assomption, à M. Prévoteau. Reçu visite du Comte de Bruc.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Mardi 3 octobre

Nous avons réalisé des progrès à la grenade à l’est de Bouchavesnes. Une quarantaine de prisonniers et 6 mitrailleuses sont restés entre nos mains. Un détachement allemand pris sous notre feu vers l’Epine de Malassise s’est dispersé en laissant une cinquantaine d’hommes sur le terrain.
Au sud de la Somme, une petite attaque allemande a été repoussée près de Vermando-Villers.
Les Anglais, après avoir pris Eaucourt-l’Abbaye, au sud de l’Ancre, ont consolidé leurs positions. Ils se sont étendus dans la direction de la tranchée de Hesse. Ils ont exécuté des coups de main heureux au nord de Neuville-Saint-Vaast et à l’est de Laventie.
Sur le front d’Orient, les Serbes ont gagné 2 kilomètres au nord du Kajmackalan.
Canonnade intermittente à notre aile gauche.
Le quarantième raid de zeppelins a eu lieu près de Londres. Un dirigeable a été abattu.
Les Roumains ont battu Mackensen en Dobroudja et franchi le Danube près de Routschouk.
Les Russes ont fait 1600 prisonniers sur la Zlota-Lipa.
Le gouvernement provisoire de la Canée s’est adjoint le général Danglis et a décidé de convoquer l’avant-dernière chambre grecque.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

bouchavest

Share Button