Louis Guédet

Samedi 21 octobre 1916

770ème et 768ème jours de bataille et de bombardement

6h45 soir  Très beau temps, il a gelé et il fait froid. Le matin couru à l’Enregistrement, à la Recette des Finances, au Crédit Lyonnais pour l’ouverture d’un coffre. Après-midi été à l’Hôtel de Ville où on m’a remis le dossier de simple police pour le mardi 24 octobre. Que les temps ont changés, en dehors des 25 anciennes affaires il n’y a que 24 nouvelles !! 24 nouveaux procès !!! Que nous sommes loin des audiences de 100 et 150 procès !!!!

Ils ont compris la leçon ! Il n’est que temps. Bref Colas et Girardot se sont mis une muselière !! Vu le Président Hù et Texier pour un envoi en possession (procédure autorisant certaines personnes désignées par la loi pour leur permettre d’entrer en possession de biens issus de la succession d’un défunt). Causé longuement. Le Président part à Paris mardi et il causera de toute cette affaire mémorable à la Chancellerie. Ils sont convaincus que Colas, Girardot et toute la clique militaire vont rentrer leurs grands sabres…  de bois ! C’est ce qu’ils auraient dû faire dès le début !!

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

Paul Hess

21 octobre 1916 – Bombardement vers le cimetière du Sud.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

 Cardinal Luçon

Samedi 21 – Nuit un peu bruyante. Coups de fusil et mitrailleuse toute la nuit. A 6 h. 0 degré. A 9 h. grosses bombes allemandes sur les batteries. Violent duel entre les deux artilleries adverses. A 2 h. aéroplanes français ; tir contre eux. Bombes sifflantes ; très violent bombardement… on ne sait sur quoi. Aéroplane français de 4 à 5 h. Un obus contre aéro blesse à la tête la fille du chantre de la Cathédrale.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 21 octobre

Sur le front de la Somme, aucune action d’infanterie.
Lutte d’artillerie intense dans la région du secteur de Sailly-Saillisel et du secteur Belloy-Berny.
En Lorraine, nous avons repoussé facilement des coups de main sur un de nos petits postes près de Bezanges.
Sur le front belge, activité d’artillerie, particulièrement dans le secteur au nord de Dixmude et vers Hetsas.
Les Italiens ont été attaqués sur le mont Pasubio par de gros contingents autrichiens. Ils ont infligé à l’ennemi de lourdes pertes et lui ont fait 107 prisonniers.
Les Roumains ont résisté à de nouvelles attaques des troupes de Falkenhayn, dont les pertes ont été considérables. Ils tiennent tête en Dobroudja, à une nouvelle offensive bulgare.
Succès serbe au nord de Brod dans la direction de Monastir. Nos alliés prennent 4 canons.
Un grand transatlantique anglais, de la ligne Cunard, l’Alaunia, a été coulé par un sous-marin.
Une conférence a eu lieu au grand quartier général allemand entre l’empereur et le chancelier, M. de Jagow et M. Burian, le ministre des Affaires étrangères d’Autriche-Hongrie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Mont Pasubio

Mont Pasubio

Share Button