Cardinal Luçon

Lundi 15 – Nuit tranquille, Confirmation à Ay (moi) et à Magenta, Mgr Neveux. Coups de canon vers 8 h. 1/2 ou 9 h. soir ; item à 4 heures du matin.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Lundi 15 mai

Au sud de Roye, nous avons repoussé un coup de main sur une de nos tranchées du bois des Loges.
En Argonne, à la Fille-Morte, nous avons fait sauter deux mines qui ont détruit une tranchée allemande.
Dans la région de Verdun, canonnade intermittente dans les différents secteurs. Aucune action d’infanterie.
Sur le front belge, la lutte d’artillerie a repris avec une grande intensité dans la région de Dixmude et au nord de cette ville.
Autour de Salonique, les orages violents qui se succèdent gênent les opérations militaires. Nos avions ont bombardé les campements de Guevgheli.
Dans la région d’Erzindjan, les Russes se sont emparés, à la suite d’une impétueuse attaque de nuit, d’un haut massif montagneux; ils ont capturé 50 officiers et 365 soldats turcs. A l’aile gauche, ils ont battu l’armée ottomane et pris 2000 fusils.
Sur le front russe d’Europe, les Allemands ont bombardé un secteur dans la région du canal d’Oginski; ils ont attaqué au sud de la Pripet. Il est avéré que la disette de viande s’est encore accrue à Berlin où la ration quotidienne va être diminuée.
Des émeutes ont eu lieu à Mannheim.

Source : La Grande Guerre au jour le jour


090_001

Share Button