Cardinal Luçon

Dimanche 14 – Nuit et journées tranquilles. Visite du secrétaire de l’Ar­chevêché de Toulouse, l’abbé Lasalle, aumônier militaire à la 67e division.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Dimanche 14 mai

En Champagne, activité des deux artilleries dans les régions de Prosnes et de Saint-Hilaire-le-Grand.
Sur la rive gauche de la Meuse, bombardement ininterrompu dans les secteurs du bois d’Avocourt et de la cote 304 : nous avons réalisé encore quelques progrès autour de la cote 287; nous avons repoussé une attaque sur nos positions à l’ouest de la cote 304. Sur les pentes nord-est du Mort-Homme, un coup de main tenté par l’ennemi a complètement échoué.
Sur la rive droite, les Allemands ont renouvelé leurs attaques sur nos tranchées au sud-est du fort de Douaumont. Malgré la violence du bombardement qui précédait les assauts de l’ennemi, notre ligne n’a fléchi sur aucun point. L’adversaire a été refoulé avec des pertes sérieuses.
D’autres tentatives dirigées au cours de la nuit sur nos positions au nord de la ferme Thiaumont ont été également arrêtées par nos tirs de barrage et nos feux de mitrailleuses.
Canonnade en forêt de Parroy et au Ban-de-Sapt.
Les Allemands ont pris l’offensive contre le secteur de Jacobstadt et dans plusieurs autres secteurs de la région de Dvinsk.
Une nouvelle offensive turque a été brisée par les Russes, entre la frontière persane et Bagdad.
Les Anglais ont perdu quelques tranchées près de Vermelles.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

913_001


 

Share Button