• Archives: Rue Thiers

Samedi 12 mai 2017

Cardinal Luçon Samedi 12 – Nuit tranquille, sauf bombardement assez violent, et assez proche de nous, vers minuit, et une seconde fois. Visite dans les rues Thiers, du Consul, du Carrouge, etc. Dans l’après-midi, aéroplanes, bombes, ca­nons français. A 7 h., bombes violentes et sèches rue Chanzy, où un homme est déchiqueté à l’entrée de …Voir +

Vendredi 4 mai 1917

Paul Hess 4 mai 1917 – Dans le voisinage, d’autres incendies commencés la veille, sont maintenant, par endroits, en pleine activité. La rue Thiers brûle, dans sa partie gauche, à partir du n° 1 et le sinistre ne s’arrêtera qu’après destruction du n° 31 (angle de la rue du Petit-Four) ; à droite de la …Voir +

Lundi 30 avril 1917

Paul Hess 30 avril 1917 – Obus asphyxiant au cours de la nuit, vers la place de la République et la rue de Mars. Alerte aux gaz, à l’hôtel de ville, dans la journée et fort bombardement sur le quartier des rues Brûlée et Boulart, où M. Guillasse est tué. A 11 h 3/4, un …Voir +

Samedi 7 avril 1917

Paul Hess 7 avril 1917 – L’Éclaireur de ce jour, publie une nouvelle information dont voici les termes : Avis à la population. En raison de la situation, le gouvernement se voit dans la pénible nécessité d’évacuer ceux des habitants de Reims dont la présence n’est pas absolument indispensable. Les enfants et les femmes seront …Voir +

Samedi 4 novembre 1916

Paul Hess 4 novembre 1916 – Dès le matin, on parle d’un bombardement effectué par nos avions, au cours de la nuit, vers Pontfaverger – Bétheniville. — Dans la matinée, nos pièces tirent et des arrivées se font également entendre. A 15 h 1/4, une séance serrée de bombardement commence brusquement sur le centre. A …Voir +

Vendredi 3 mars 1916

Rue Cazin

Paul Hess 3 mars 1916 – Des obus sont tombés hier, rue Clovis, rue du Jard 75, chez M. Humbeit, directeur de la voirie, etc. Il y aurait un tué rue de Vesle, à proximité de la porte de Paris. — Ce soir, à 19 h 3/4, plusieurs projectiles éclatent autour de l’hôtel de ville, …Voir +

Jeudi 19 août 1915

Paul Hess Vers 14 h 10, nous entendons, du bureau, un premier sifflement suivi d’autres, peu après. La mairie semble visée. Un obus ne tarde pas à faire explosion sur l’immeuble n° 1, rue des Consuls quelques minutes se passent et un autre projectile vient éclater sur le trottoir, devant la maison n° 1, rue …Voir +

Vendredi 29 janvier 1915

rue Thiers

Dans la soirée d’hier et au cours de la nuit, des détonations terribles de nos pièces d’artillerie de gros calibre, qui faisaient vibrer toutes les vitres et même trembler la maison où je suis réfugié, 8 rue Bonhomme, se sont fait entendre. – Vers 15 heures, alors que nous sommes en plein travail, au bureau …Voir +

Jeudi 17 décembre 1914

Paul Hess Nuit assez mouvementée. Fusillade, canon. Bombardement dans la matinée. Après-midi, bombardement autour de l’hôtel de ville. Alors que nous sommes tranquillement occupés à travailler, un obus arrive à l’entrée de la rue de Pouilly, tout près de la maison Sevestre, en face des Galeries Rémoises. Son explosion a fait vibrer les vitres du …Voir +

23 novembre 1914

Violent bombardement l’après-midi, de 13 h 1/4 à 14 h 1/2. Je dois retarder mon départ pour le bureau et lorsque je passe rue de Vesle, les obus tombent toujours. Au moment où j’approche de la permanence de la Croix-Rouge, sise au n°18 de cette rue, des pompiers y apportent, sur un brancard, une pauvre …Voir +

Vendredi 9 octobre 1914

Paul Hess Le mardi 6 octobre dernier, mon beau-père avait eu la surprise et le plaisir de recevoir, vers 12 h ½, dans sa petite maison de la rue du Jard 57, où ma famille est réfugiée depuis le 20 septembre, la visite de son second fils Albert, venu par auto, en mission, en sa …Voir +

Jeudi 8 octobre 1914

Paul Hess Depuis trois jours, le CBR, ayant repris son service sur Dormans (ce qui permet de prendre les directions d’Épernay ou de Paris) et sur Fismes, la population de Reims, déjà fortement réduite depuis le commencement du bombardement, diminue encore à vue d’œil. La ville présente un aspect de plus en plus triste, chaque …Voir +

Samedi 5 septembre

Paul Hess Le laitier, qui vient d’Ormes chaque jour, pour servir sa cliente, nous dit être rentré hier à son pays, au moment où les pièces d’artillerie allemandes commençaient à bombarder Reims. La batterie se trouvait placée, paraît-il, entre cette commune et Pargny. – L’affiche s’adressant aux habitants, intitulée « Ordre » et signée du capitaine L. …Voir +