• Archives: rue Gambetta

Samedi 22 décembre 1917

Paul Hess 22 décembre 1917 – Beau temps. Aéros toute la journée. Bombardement. Tir sur avions à la nuit et nouveau bombardement serré vers 19-20 h. Reprise très violente de bombardement à 22 h. Des obus tombent rues de l’Ecole-de-Médecine, Gambetta, de Venise, des Capucins, Petit-Roland, des Chapelains, des Moissons, etc. Dans cette dernière rue, …Voir +

Lundi 30 avril 1917

Paul Hess 30 avril 1917 – Obus asphyxiant au cours de la nuit, vers la place de la République et la rue de Mars. Alerte aux gaz, à l’hôtel de ville, dans la journée et fort bombardement sur le quartier des rues Brûlée et Boulart, où M. Guillasse est tué. A 11 h 3/4, un …Voir +

Lundi 2 avril 1917

Paul Hess 2 avril 1917 – Journée terrible encore, dans la matinée principalement pour le boulevard de Saint-Marceaux et son voisinage, et dans l’après- midi pour toute la ville. 2 300 obus environ aujourd’hui. Riposte faible de notre ar­tillerie. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Lundi 2 – …Voir +

Mercredi 25 octobre 1916

Paul Hess 25 octobre 1916 – A midi 1/2, les 95 du Port-sec commencent à taper. Vers 14 h, les Boches se mettent à riposter ferme et bombardent en ville, tandis que nos pièces continuent. Un tir simultané de ce genre est plutôt rare. On ne cesse ni d’un côté ni de l’autre ; le …Voir +

Mardi 11 juillet 1916

Paul Hess 11 juillet 1916 – A 17 h 45, sifflements et arrivées dans le centre. Vers 22 heures, le bombardement recommence et les dégâts sont importants rues Ponsardin, du Barbâtre, Gambetta, etc. ; la maison 98, rue Chanzy, est brûlée. Deux personnes sont tuées rue Saint-Symphorien ; un homme l’est aussi rue des Moulins. …Voir +

L’Hommage de Reims à un « Fusillé pour l’Exemple » : le Lieutenant Herduin

Dans sa séance du 21 décembre 1921, le conseil municipal de Reims, réuni sous le présidence du maire Charles Roche, abandonne pour une fois les problèmes que pose la ville en pleine reconstruction. Il rend un hommage unanime à un jeune officier rémois en donnant son nom à une rue : le lieutenant Herduin. La …Voir +

Dimanche 2 avril 1916

Paul Hess Dimanche 2 avril 1916 – Par une matinée idéale de printemps, les obus commencent brusquement à siffler à 10 heures. A ce moment, je suis occupé à mettre mes notes à jour, au bureau — travail distrayant que j’ef­fectue autant que possible dans ces conditions. Je m’étais proposé, en quittant ce matin le …Voir +