• Archives: Faubourg Cérès

Mardi 24 juillet 1917

Louis Guédet Au mardi 24 juillet 1917 1044ème et 1042ème jours de bataille et de bombardement 6h soir  Je rentre par une chaleur torride par l’autobus Épernay – Reims. Voyage charmant par la forêt (Dizy, Champillon, Montchenot) si c’était à une autre époque et si je ne rentrais pas dans ma vie d’Enfer, et si …Voir +

Samedi 30 juin 1917

Louis Guédet Samedi 30 juin 1917 1022ème et 1020ème jours de bataille et de bombardement 8h matin  Nuit relativement calme, bataille vers Moronvilliers. A 10h1/2 la pièce habituelle bombarde vers Courlancy une 15aine (quinzaine) d’obus, et puis je n’ai plus rien entendu que de loin en loin. Du reste il a plu presque toute la …Voir +

Lundi 4 juin 1917

Louis Guédet Lundi 4 juin 1917 994ème et 992ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Cette nuit réveillé par des bombes qui semblaient assez proches, vers 3h du matin. Rendormi difficilement, et le matin j’étais rompu. Ces insomnies me fatiguent énormément. Travaillé toute la matinée. Reçu lettres diverses auxquelles j’ai répondu. Payen me …Voir +

Samedi 14 avril 1917

Louis Guédet Samedi 14 avril 1917 945ème et 943ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Temps splendide. Bombardement toute la nuit. Je suis éreinté, affaissé toute la matinée, on dort si mal et c’est si long. J’admire chaque jour le courage de tous nos agents de police qui se multiplient. Quelle différence avec …Voir +

Lundi 9 avril 1917

Louis Guédet Lundi 9 avril 1917  Lundi de Pâques 940ème et 938ème jours de bataille et de bombardement 2h  Temps gris, maussade, du grésil, neige fondue. Toute la nuit bataille, bombardement, incendies. On affiche que tout le monde, tous ceux qui ne sont pas retenus par leurs fonctions doivent partir avant demain 10 courant midi, …Voir +

Vendredi 6 avril 1917

Paul Hess Vendredi Saint 6 avril 1917 – Extrait des journaux de ce jour : Sous sa rubrique « Le bombardement — 926e jour du siège« , Le Courrier de la Champagne avait imprimé un article dont la cen­sure a seulement laissé subsister ce qui suit : (“Mercredi, le nombre des obus a encore dépassé 2 000″ …Voir +

Samedi 17 mars 1917

Louis Guédet Samedi 17 mars 1917 917ème et 915ème jours de bataille et de bombardement 8h1/2 soir  Temps couvert le matin, mais devenant radieux vers 10h. Canonnade toute la nuit et à 4h1/2 du matin attaque et tintamarre infernal pendant 3/4 d’heures. Ce sont les allemands qui attaquaient et envoyaient des gaz lacrymogènes dans les …Voir +

Dimanche 21 janvier 1917

Rue Lesage

Louis Guédet Dimanche 21 janvier 1917 862ème et 860ème jours de bataille et de bombardement 5h1/2 soir  Toujours le même temps, froid mais paraissant fléchir, la neige fond un peu. Il fait froid quand même. Ciel gris, vole la neige, vole toujours au-dessus de nos têtes ! Silence sur toute la ligne, c’est vraiment impressionnant ! Que …Voir +

Vendredi 23 juin 1916

Louis Guédet Vendredi 23 juin 1916 650ème et 648ème jours de bataille et de bombardement 6H soir  Beau temps, chaud et orageux sur la fin de la journée. Audience Civile ce matin au Palais à 9h, 22 affaires, conseil de famille, accidents du travail, conciliations, etc…  Rien de saillant sauf que j’ai admonesté un belge …Voir +

Lundi 27 décembre 1915

Vue aérienne de la ville

Paul Hess 27 décembre 1915 – Bombardement vers le boulevard de Saint-Marceaux. Des sol­dats ont été victimes, paraît-il. II y a deux tués, un homme et un enfant et une douzaine de blessés grièvement dans la population civile. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos  Cardinal Luçon  Lundi 27 – Visite …Voir +

Dimanche 18 juillet 1915

Paul Hess Bombardement le matin. De trente à quarante obus vers le faubourg Cérès. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Dimanche 18 – Nuit tranquille, sauf quelques coups vers 9 h 1/2 et dans la nuit par intervalles. 6 h 1/2 aéroplanes. Item 8 h bombes sifflantes très …Voir +

Mercredi 21 octobre 1914

 Abbé Rémi Thinot 21 OCTOBRE – mercredi – Lyon-Perrache. J’ai éprouvé un étrange sentiment à franchir ainsi, en rapide, la grande distance Paris-Lyon… notre train a marché admirablement ; et nous allons partir pour Ambérieu-Bellegarde. Il paraît qu’on ne s’ennuie pas à Lyon, pas plus qu’à Bordeaux dit-on encore avec un a fortiori ! L’exposition continue à …Voir +

Dimanche 4 octobre

Abbé Rémi Thinot 4 OCTOBRE – dimanche – Rencontré M. Deneux, architecte du Gouvernement, .Quel homme intéressant sur la cathédrale ! Il a été là des années, élève de M. Thiérot[1] ; il voudrait être intéressé à la réfection du monument. Il a la compétence, en tous cas ! Il convient que Margotin est un ignorant en l’espèce, doublé …Voir +

Jeudi 17 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 17 SEPTEMBRE : Il est 4 heures du matin ; l’explosion des bombes tombant assez près, sur le Boulevard, et à l’instant sur le Grand Séminaire vraisemblablement, m’a décidé à me lever et à descendre à la salie-à-manger, où je vais dire mob bréviaire – prêt à sortir s’il y a nécessité – J’ai passé …Voir +