• Catégorie: Paul Hess

23 novembre 1914

Louis Guédet Lundi 23 novembre 1914 72ème et 70ème jours de bataille et de bombardement 11h matin  Ce matin à 7h1/2 Adèle m’appelle à la cave pour me dire que M. Jacques Charbonneaux m’attend pour me voir. Je m’habille à la hâte, je monte à la cuisine. Et là je trouve M. Jacques Charbonneaux avec …Voir +

Dimanche 22 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 22 NOVEMBRE – dimanche – Matinée terrible. Pendant ma messe, les sifflements étaient ininterrompus… Et quelle raison, pour justifier une semblable sauvagerie ? quelle raison militaire? La nervosité des personnes qui ont résisté jusqu’ici est à son comble… On compte plus de 20 blessés et 5 morts. Extrait des notes de guerre …Voir +

Samedi 21 novembre 1914

Paul Hess Nuit médiocre. Hier soir, à 10 h 1/2, un obus est revenu éclater rue des Capucins 25 et à 4 h, ce matin, les sifflements recommençaient à se faire entendre. – Des dégâts causés ces jours derniers se constatent autour du musée, rue Chanzy. Au théâtre, un nouveau trou, énorme, a été fait …Voir +

Vendredi 20 novembre 1914

Paul Hess Nuit assez calme, Canonnade au loin. Fortes détonations de nos pièces, dans la journée. Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos Cardinal Luçon Vendredi 20 – Nuit tranquille ; quelques coups de canon. Toute la journée, canonnade et bombes, mais non sur la ville. Après-midi, visite à l’Ambulance des …Voir +

Jeudi 19 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 19 NOVEMBRE – jeudi – 7 heures soir ; Je l’ai échappé belle tout à 1’heure paraît-il ! On voulait me tirer dessus depuis les rues voisines de la cathédrale ! J’étais un espion en train de photographier ; de fait, je n’ai pas été prudent. Voyant une brume épaisse du côté de Brimont, je me …Voir +

Mercredi 18 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 18 NOVEMBRE – mercredi – Conduit, de 3 heures à 4 heures 1/2, le Cardinal qui voulait faire un tour dans la cathédrale. Il voulait voir les revers brûlés. Je l’ai fait monter au grand orgue… Il a paru très intéressé. J’ai besoin de la revoir de temps en temps. Personne n’a de …Voir +

Mardi 17 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 17 NOVEMBRE – mardi – Toute la nuit, jusqu’à 4 heures 1/2 du matin, méthodiquement, toutes les demi-heures, les allemands ont arrosé la ville. C’est colossalement bête et çà a quel but militaire ? Lequel, détruire des maisons..? 3 heures 1/ 2 ; Les obus de cette nuit ont causé des dégâts effroyables… mais, …Voir +

Dimanche 15 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 15 NOVEMBRE – dimanche – M. C.. a assuré ce matin que le Carmel avait reçu une bombe d’aéroplane, qui n’a pas éclaté, et qui porte, comme indication, en allemand ; bombe incendiaire. Je tâcherai de voir ce document ; au point de vue diplomatique, il est important. On n’a pas le droit de …Voir +

Samedi 14 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 14 NOVEMBRE – samedi – Ce malin à 6 heures, je suis allé sur la tour Nord prendre le drapeau de la Croix Rouge que le vent dépeçait. C’est celui que 1’administration a envoyé le vendredi 13 septembre, qui n’a pas été atteint – pas plus que ses voisins – par les flammes, …Voir +

Vendredi 13 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 13 NOVEMBRE – vendredi – Minuit ; la nuit semble étrange ; un silence absolu sur toute la ligne. Article paru dans le « Courrier de la Champagne ». Les criminels ! Ils l’ont visée encore, et le jour et la nuit, depuis plus d’une semaine. Et leurs obus l’ont enfin et de nouveau profanée. Des anges, …Voir +

Jeudi 12 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 12 NOVEMBRE – jeudi – 4 heures 1/2 soir ; C’était mon tour aujourd’hui ; j’ai ma bombe, un Shrapnell à l’angle de ma chambre à plaques et dans le mur qui la sépare de ma chambre à coucher ; ma bibliothèque est dévastée, mon lit saccagé, toute ma chambre à coucher bouleversée ; mon réveil …Voir +

Mercredi 11 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 11 NOVEMBRE –mercredi – Bombardement toute la matinée ; on ne compte plus les points touchés… Une bombe rue Tronson-Ducoudray, qui a déplacé assez d’air place du Parvis pour défoncer les barrages de planches des deux porches latéraux. 10 heures soir ; Louis Midoc était venu dîner avec moi. En le reconduisant, je suis passé prendre …Voir +

Mardi 10 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 10 NOVEMBRE – mardi – Je rentre de ma randonnée ; parti dans une voiture automobile de l’armée, je suis allé à Gueux. Le docteur qui est auprès de moi me dit deux mots de la terrible bataille qui s’est déroulée là, les Prussiens étant à droite de la route, les Français à gauche. …Voir +

Lundi 9 novembre 1914

Louis Guédet Lundi 9 novembre 1914 58ème et 56ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  Le reste de la nuit a été relativement calme et nous n’avons pas reçu d’obus ! Ce matin journée fort grise. 5h soir  Je me suis démarché pour m’assurer de voir si je pourrais aller à Paris voir les …Voir +

Dimanche 8 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 8 NOVEMBRE – dimanche – Un obus hier chez le Marquis de Polignac… Rue de Tambour, le célèbre Pingot a toutes ses vitres défoncées. « Vous êtes nettoyé », lui dis-je en passant… « – Oui, c’était vers 9 heures ; je prenais un verre au comptoir ; j’ai failli mourir en vrai bistro… mais les verres, …Voir +