• Catégorie: 1914

Dimanche 6 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 6 DECEMBRE – dimanche – Paris. Dit ma messe à St. Antoine. Non, décidément, on n’est pas en guerre par ici. Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à ReimsAvant en 2017 pour numérisation et diffusion par Gilles Carré. Louis Guédet Dimanche 6 décembre …Voir +

Samedi 5 décembre 1914

Louis Guédet Samedi 5 décembre 1914 84ème et 82ème jours de bataille et de bombardement 9h matin  Nuit tranquille, mais une tempête de vent formidable qui continue encore maintenant. Mon Dieu pourvu que les allemands s’en aillent bientôt, tout de suite. Je vais faire mon dernier jour de service de semaine à la Caisse d’Épargne, …Voir +

Vendredi 4 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 4  DECEMBRE – vendredi – Nuit… d’un calme tout-à-fait déconcertant. Le calme nous inquiète maintenant… Que va-t-il se passer ? Extrait des notes de guerre de l’abbé Rémi Thinot. [1874-1915] tapuscrit de 194 pages prêté à ReimsAvant en 2017 pour numérisation et diffusion par Gilles Carré. Louis Guédet Vendredi 4 décembre 1914 …Voir +

Jeudi 3 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 3  DECEMBRE – jeudi – Journée entièrement calme. Qu’est-ce à dire? Et que veulent dire ces bruits qui arrivent de tous côtés ; les régiments ont reçu leurs jeunes soldats ; les administrations sont à jour ; les armées sont prêtes et leur général n’attend que des ordres. S’agirait-il d’une offensive locale ou bien d’un …Voir +

Mercredi 2 décembre 1914

Abbé Rémi Thinot 2 DECEMBRE – mercredi- 8 heures 1/2 soir ; Je rentre d’une promenade au clair de lune dans les ruines. Clair de lune magnifique. Je prends M. le Curé et nous partons par Place Royale, rue Cérès, de la Grue, St. Symphorien, des Filles-Dieu, des Trois-Raisinets… Godinot, St.Pierre-les-Dames… Les échappées, la fuite des plans, l’étagement …Voir +

Mardi 1 décembre 1914

Paul Hess Dès ce matin, violent bombardement dans le quartier du Barbâtre et rue Gambetta, par volées de quatre, cinq et six gros obus à la fois. Plusieurs maison sont démolies ; la boulangerie Cochain-Courty, rue du Barbâtre 41, touchée sur l’arrière, l’est en partie. – Le soir, vers 7 h 3/4, après être passé …Voir +

Lundi 30 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 30 NOVEMBRE – lundi – Je suis rentré de Bétheny… Il reste une cinquantaine d’habitants, mais le pays presque entier n’est plus composé que de murailles écroulées, pantelantes, d’amas de décombres. Là, 5 vaches achèvent de mourir dans ce qui fut une étable ; ailleurs, des amas innombrables répandent une odeur nauséabonde. L’église? …Voir +

L’ambulance Sainte-Marie (avenue de Laon)

Dès le mois d’août 1914 des hôpitaux militaires sont mis en place sur les zones de combats pour soigner les blessés. Parfois leur durée est éphémère selon qu’ils sont soit bombardés, soit qu’ils se retrouvent en zone occupée. On distingue plusieurs types d’hôpitaux : permanents HP, temporaires HT, complémentaires HC, auxiliaires HA dit aussi « Ambulance »… …Voir +

Dimanche 29 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 29 NOVEMBRE – dimanche – Le R.P. Dhalluin est venu m’apporter le laissez-passer ; J’irai donc à Bétheny demain. J’en ai à l’avance beaucoup de satisfaction. Il m’a raconté ce soir qu’avant-hier, les allemands étaient venus apporter une pancarte « Grande victoire des allemands sur les russes ; nous avons 200 bouteilles de Champagne à Witry ; venez …Voir +

28 novembre 1914

Abbé Remi Thinot 28 NOVEMBRE – samedi – Minuit 1/4 ; J’ai été réveillé il y a une heure par des éclatements très rapprochés. Je suis sorti le feu prenait chez Balourdet. II était ardent déjà boulevard de la Paix. Enfin, les pompiers arrivent. Ces braves gens sont très exposés… On emmène une grand-mère impotente, un …Voir +

Vendredi 27 novembre 2014

Louis Guédet Vendredi 27 novembre 1914 76ème et 74ème jours de bataille et de bombardement 5h40 soir  Nuit dernière tranquille. Journée de même jusqu’ici !! A déjeuner l’abbé Andrieux. Toujours bien gentil. Sorti pour répondre au Parquet à la dépêche du Garde des Sceaux au sujet des pensions militaires. De là je pousse chez Mareschal, son …Voir +

Jeudi 26 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 26 NOVEMBRE – jeudi – A 10 heures, je vais faire des photos chez Mme Pommery qui a reçu en pleine façade de son habitation un « 150 ». Je m’installais ensuite pour prendre l’ouverture abominable faite chez Chatain… sssszzzz… c’est une deuxième séance. Elle n’a pas été moins furieuse que la première… les obus …Voir +

Mercredi 25 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 25 NOVEMBRE – mercredi – 9 heures soir ; La matinée avait été calme. A 1 heure et demie, coup sur coup, deux gros éclatements à proximité. Une grosse marmite au Grand Séminaire, une autre chez M. Chatain, c’est-à-dire chez M. le Curé. Je me précipite. Au bout de la rue Vauthier des vagues …Voir +

Mardi 24 novembre 1914

Abbé Rémi Thinot 24 NOVEMBRE – mardi – 1  heure du matin ; Le bombardement continue. Déjà, à 10 heures 1/2, les sifflements et les éclatements se succédaient sans interruption. Il en passe tellement, et il en tombe dans un voisinage si immédiat, que je me lève et descends à la salie-à-manger. J’entends une section de …Voir +

23 novembre 1914

Louis Guédet Lundi 23 novembre 1914 72ème et 70ème jours de bataille et de bombardement 11h matin  Ce matin à 7h1/2 Adèle m’appelle à la cave pour me dire que M. Jacques Charbonneaux m’attend pour me voir. Je m’habille à la hâte, je monte à la cuisine. Et là je trouve M. Jacques Charbonneaux avec …Voir +