Louis Guédet

Vendredi 6 septembre 1918

1456ème et 1454ème jours de bataille et de bombardement

7h soir  Temps lourd et orageux. Les arondes (hirondelles) sont terribles. Courrier formidable à abattre, ce que j’ai fait de 8h du matin à maintenant. Je suis exténué. Rien de saillant comme lettres. Répondu à Bossu, Procureur Général de Bastia, qui me dit qu’il …

Le feuillet suivant a été supprimé.

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Vendredi 6 – Conseil à 11 h

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Vendredi 6 septembre

Nos troupes ont contraint l’ennemi à battre en retraite au nord de l’Oise et sur le front de la Vesle.
A l’est de Nesle, nous avons franchi le canal de la Somme, dans la région de Voyennes et d’Offoy.
Plus au sud, nous avons dépassé Hambleux, Esmery-Hallon, Flavy-le-Meldeux et porté nos lignes au nord de Guiscard jusqu’aux abords de Berlancourt.
Entre l’Ailette et l’Aisne, nous avons enlevé Clamecy, Braye et Missy-sur-Aisne.
Nous avons repoussé deux violentes contre-attaques allemandes, sur le mont des Tombes, à l’est de Leuilly, et maintenu nos positions.
La Vesle a été franchie par les troupes franco-américaines sur un front de trente kilomètrres, et elles ont atteint les hauteurs qui dominent l’Aisne. Nos soldats ont ensuite élargi leur action et passé la Vesle entre les Venteaux et Jonchery.
Les Anglais ont livré de violents combats sur le canal du Nord et en Flandre. Ils ont forcé le passage du canal. Ils ont pris la colline 63, au sud-ouest de Messines, capturant cent Allemands et le village de Plogstaert, capturant encore cent Allemands.
Ils tiennent la ligne Voormezeele, Vulverghem, Plogstaert, Nieppe, Laventie, Givenchy. Ils ont amélioré leurs positions à l’est d’Hermies, et aux alentours de Recoures. Depuis le 1er, ils ont fait 16000 prisonniers et capturé cent canons.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button