Louis Guédet

Jeudi 5 septembre 1918

1455ème et 1453ème jours de bataille et de bombardement

4h1/2 soir  Temps toujours lourd orageux. Travaillé avec acharnement à mettre à jour mon courrier en retard de 4 jours. Lettre de Labitte qui me dit que le Capitaine Dantel, de la 1ère batterie du 61e lui a fait un grand éloge de Jean. Il me donne quelques indications sur son principal clerc et suppléant Neveu pour qui je veux demander la « Reconnaissance française ». J’écris au Procureur pour cela et lui rapporte ma scène avec (rayé) Colombié d’hier afin qu’il soit au courant et prévenu. Rien d’autre. La maison est vide avec 2 enfants partis. Sur 5 il ne reste plus ici qu’André et Maurice. Je suis bien las, écœuré, découragé.

Me mettre au travail m’est une souffrance et j’écris, j’agis, je classe sans goût, comme si j’étais étranger à tout ce que je fais et que ce n’est pas pour moi… Comme si je ne verrais pas la suite de ce que je prépare. Travaillé sans avenir ! à quoi bon !! Je ne puis que récolter du malheur et des déboires, comme toujours. Alors, à quoi bon !

Impressions, Louis Guédet, Notaire et Juge de Paix à Reims. Récits et impressions de guerre d'un civil rémois 1914-1919, journal retranscrit par François-Xavier Guédet son petit-fils

 Cardinal Luçon

Jeudi 5 – Rentrée de M. le Doyen d’Ay, qui était aux Eaux à Luchon

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Jeudi 5 septembre

Nos troupes ont continué à pousser l’ennemi à l’est du canal du Nord et entre Ailette et Aisne.
Elles se sont emparées du bois du Chapitre, au nord-est de Chevilly, et, plus au sud de Bussy.
Nos éléments avancés, poursuivant l’ennemi, se rapprochent de Grisolles.
Au nord de l’Ailette, nous avons porté nos lignes aux abords ouest de Coucy-le-Château et de Jumencourt.
Au sud, nous avons progressé à l’est , de Leuilly, atteint les abords de Clamecy et de Braye, et pénétré dans Bucy-le-Long. Le chiffre des prisonniers dépasse 15000. Nos éléments ont franchi la Vesle sur plusieurs points.
Les Anglais ont atteint la partie est du bois de Vaux, au nord de Moislains, et progressé en diverses directions. Ils ont atteint la ligne générale du canal du Nord, et, au nord de la route Arras-Cambrai, occupé Ecourt-Saint-Quentin.
Ils ont progressé au nord et au sud de la Lys. Leurs troupes s’approchent de Neuve-Chapelle et de Laventie et ont pris possession de Sailly-sur-la-Lys, Nieppe et Romarin.
Le grand quartier général allemand a été transféré de Spa à Verviers.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

 


Share Button