Paul Hess

novembre 1917 – Très forte canonnade de notre artillerie, déclenchée brus­quement au cours de la nuit, à 2 h 1/4 et qui se termine à 2 h 3/4. Quelques sifflements, comme riposte.

Nous apprenons, par le communiqué du soir, qu’il s’agissait d’un coup de main, au nord-est de Reims.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Cardinal Luçon

Jeudi 8 – + 3°. Nuit tranquille, sauf un coup de main d’une 1/2 heure à 2 h. Visite de M. le curé de Merfy et d’un officier qui me traduira la lettre en anglais du Dr Hughes de Des… Jova. Visite à Mencière. Visite du Lieute­nant de Jouvenel, venu de Jonchery, État-major, apportant un télégramme du Ministère de la Guerre, service télégraphique, demandant pour film de propagande une courte scène représentant le Cardinal de Reims devant une maison en ruines(1). Visite de M. Sainsaulieu, qui a vu Miss Robinson Smith et M. Belmont, milliardaire de New-York.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
(1) Le Cardinal-Archevêque de Reims est mobilisé par le Service cinématographique des ar­mées pour un film avoué de propagande.

Emile-Auguste Wery intitulée Hommage au cardinal Luçon


Jeudi 8 novembre

Des coups de main ennemis sur nos tranchées de la région de Saint-Quentin et du nord-ouest de Reims (secteur de Sapigneul et du Godat) ont valu des pertes à l’ennemi sans aucun résultat.
Sur la rive droite de la Meuse, le bombardement violent de la région du bois Le Chaume a été suivi d’une attaque d’infanterie ennemie. Nos feux ont refoulé les assaillants, qui n’ont pu aborder nos lignes.
En Haute-Alsace, nous avons attaqué avec succès les positions allemandes du Schoenholz (nord-ouest d’Altkirch) et fait 60 prisonniers.
La lutte d’artillerie a été moins vive que les journées précédentes sur le front belge. Nos alliés ont exécuté des tirs de représailles.
Les troupes britanniques ont accompli un coup de main au nord-ouest de Quéant. Elles ont fait un certain nombre de prisonniers. Sur le reste de ce front, activité intermittente d’artillerie.
En Palestine, les Anglais ont occupé la ville de Gaza.
Les Italiens se sont retirés du Tagliamento, qui est à sec, sur la Livenza. Ce repli, efficacement protégé, s’est opéré en bon ordre. 4 avions ennemis ont été abattus.
En Macédoine, activité d’artillerie à l’embouchure de la Strouma.
Les Anglais exécutent un coup de main vers Macukovo.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button