Cardinal Luçon

Vendredi 24 – + 16°. Nuit tranquille ; vers 3 h., un petit réveillon d’ar­tillerie. Via Crucis in Cathedrali de 7 h. 15 à 8 h. 15. Obus en divers en­droits ; Faubourg de Laon et à Sainte-Geneviève. Visite du Major de la Place.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173


Vendredi 24 août

Sur la rive gauche de la Meuse, notre artillerie est restée très active. Sur la rive droite, nous avons réduit un îlot de résistance ennemi (nord-est de la ferme de Mormont). Le chiffre de nos prisonniers monte à 7640, dont 186 officiers. Le matériel capturé comprend 24 canons et plus de 200 mitrailleuses.
Les troupes britanniques ont poursuivi dans la région d’Ypres une série d’opérations heureuses. La lutte a été très violente vers la route d’Ypres à Menin. Nos alliés ont avancé leur ligne de 500 mètres en profondeur sur un front de 1500. Ils se sont établis, dans la partie ouest du bois d’Inverness. Plus au nord leur ligne a été porté en avant de 800 mètres sur un front de 4 kilomètres. Le total des prisonniers capturés par eux de ce côté a été de 250.
Aux environs de Lens, ils ont pris 194 Allemands : ils ont de nouveau progressé au sud-ouest de la ville.
En Macédoine, nos troupes ont rejeté deux attaques bulgares.
Au retour de leur raid sur Ramsgate, Margate et Douvres, cinq avions allemands ont été abattus.
La lutte continue sur le front russe en avant de Riga. Nos alliés ont légèrement reculé. Les Roumains, en Moldavie, continuent à tenir les Allemands en échec.
Les Italiens annoncent que le chiffre des prisonniers faits par eux dans le Carso excède 16000.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

Share Button