Paul Hess

2 juin 1917 – Bombardement vers le haut de l’avenue de Laon.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
Avenue de Laon

Avenue de Laon


Cardinal Luçon

Samedi 2 – +. Nuit tranquille. Visite rendue à M. le Général des Vallières, qui nous fait le plus aimable accueil, offre de services de toutes sortes, et nous fait reconduire en automobile. A 11 h. 35, aéroplanes. Bombes par trois à la fois (sur batteries?). Visite du Capitaine Saclier avec un Aumô­nier de Rennes et Père Jésuite d’Aire.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Samedi 2 juin

L’artillerie ennemie, contre-battue par la nôtre, a bombardé nos premières lignes au nord du moulin de Laffaux. Une attaque allemande dans cette région a pu prendre pied en quelques points de notre tranchée avancée. Nos contre-attaques ont réussi à rejeter l’ennemi de la majeure partie des éléments qu’il avait occupés.
La lutte d’artillerie s’est poursuivie dans plusieurs secteurs du front.
Une tentative d’attaque sur nos positions du Casque a valu des pertes aux assaillants sans leur donner aucun résultat. L’ennemi a laissé entre nos mains une vingtaine de prisonniers. Nous avons enlevé un poste ennemi au sud de Chevreux et fait des prisonniers.
Du 17 au 31 mai, trente-deux avions allemands ont été complètement détruits sur notre front; cinquante-sept autres ont été sérieusement touchés.
Les Autrichiens ont échoué dans une violente attaque qu’ils ont tentée sur le Vodice, dans le Carso. Ils ont subi de lourdes pertes et laissé des prisonniers aux mains des Italiens.
Les Russes ont repoussé deux compagnies turques sur le front du Caucase.
La situation est devenue critique en Chine, où les gouverneurs de certaines provinces ont pris position contre le Parlement.

Source : La guerre 1914-1918 au jour le jour

Share Button