Paul Hess

13 mars 1917 – Bombardement assez violent vers la Haubette et le centre, entre 1 h et 7 h du matin. Environ 200 obus

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
La Haubette - Collection : Pierre Fréville

La Haubette – Collection : Pierre Fréville


Cardinal Luçon

Mardi 13 – Nuit comme dit ci-dessus. + 6°. Visite de M. le Curé de Saint-Benoît et de Saint-Thomas.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Mardi 13 mars

Entre Oise et Aisne, tirs d’artillerie efficaces sur les organisations ennemies, au nord-ouest de Vingré.

En Champagne, nous avons déclenché une nouvelle attaque sur les positions allemandes à l’ouest de Maisons-de-Champagne. Sur un front de 1500 mètres, nos troupes ont enlevé toutes les tranchées de l’ennemi, conquis la croupe 185 et pénétré dans un ouvrage fortifié sur les pentes nord de ce mamelon. Au cours de cette action, nous avons fait une centaine de prisonniers.

Canonnade assez active sur les deux rives de la Meuse, dans les secteurs d’Avocourt, de Douaumont et de Saint-Mihiel.

Les Allemands ont bombardé avec des obus incendiaires la ville ouverte de Soissons. Plusieurs incendies se sont déclarés.

Grande activité d’artillerie sur le front belge, spécialement sur Dixmude et Steenstraete; les bombardements réciproques ont été accompagnés d’une vive lutte de grenades au cours de l’après-midi.

Un détachement autrichien a attaqué les positions italiennes dans la vallée du Ledro. Il a été repoussé. Une autre attaque autrichienne a été brisée dans la vallée de Tavignole.

Les Russes continuent à progresser, en Perse, d’Hamadan vers Ramanchah.

M. Bonar Law a déclaré aux Communes anglaises que les Turcs avaient perdu sous Bagdad les deux tiers de leur artillerie.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button