Cardinal Luçon

Lundi 8 – Nuit tranquille. Entendu vers 3 h. matin un gros coup canon français. Visite à M. le Curé de Cormontreuil paralysé. Pendant notre visite, quelques bombes allemandes sur rue de Louvois.

Cormontreuil

Cormontreuil


 

Lundi 8 janvier

En Belgique, vive lutte d’artillerie dans le secteur de Nieuport-Bains.
En Champagne, dans la région de Tahure, une reconnaissance ennemie, prise sous notre feu, a subi des pertes et s’est dispersée.
Les troupes anglaises ont enlevé deux postes vers Beaumont-Hamel et fait 50 prisonniers. L’ennemi ayant tenté de reprendre pied dans ces postes, a complètement échoué.
Nos alliés ont fait 19 prisonniers au cours d’un coup de main au sud d’Armentières.
L’ennemi qui avait, à la suite d’un violent bombardement, tenté de pénétrer dans les tranchées au sud Wytschaete, a été rejeté en désordre après avoir subi des pertes importantes. Une autre tentative contre les avant-postes au nord d’Ypres a également échoué.
Activité d’artillerie au sud de Souchez et dans les régions du canal de la Bassée, d’Armentières et d’Ypres.
Canonnade sur le Carso.
Les Russes ont fait 500 prisonniers allemands en Moldavie.
Le général Sarrail a participé à la conférence interalliée de Rome.
La gazette de l’Allemagne du Nord dément formellement que les conditions de paix des Empires du Centre aient été communiquées au président Wilson.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button