Jeudi 3 – Visite du Cardinal Amette…

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Cardinal Amette, en 1913

Cardinal Amette, en 1913

Jeudi 3 août

Au nord de la Somme, nos troupes ont enlevé un ouvrage fortifié, puissamment tenu par l’ennemi, entre le bois de Hem et la ferme Monacu. Cet ouvrage renfermait une centaine de cadavres allemands. Nous avons déblayé 4 mitrailleuses.
Au sud de la rivière, une attaque faite par nous dans la région d’Estrées, nous a permis d’occuper une tranchée allemande au nord-ouest de Deniécourt et de faire des prisonniers. Toutes les contre-attaques ont été repoussées.
En Champagne, à l’est d’Auberive, une reconnaissance russe a chargé à la baïonnette un détachement ennemi qui s’est dispersé, laissant des morts sur le terrain.
Sur la rive gauche de la Meuse, bombardement de nos deuxièmes lignes au sud du Mort-Homme.
Sur la rive droite, nous avons effectué plusieurs attaques depuis la Meuse jusqu’au sud de Fleury. Dans le bois à l’est de Vacherauville, à l’ouest et au sud de l’ouvrage de Thiaumont, ainsi que dans le ravin au sud de Fleury, nos troupes ont enlevé plusieurs tranchées allemandes. Nous avons fait 600 prisonniers et capturé 10 mitrailleuses.
L’ennemi, de son côté, a gagné un peu de terrain à Vaux-le-Chapitre et au Chenois. Il a subi des pertes importantes.
Les Anglais ont progressé à l’est de Pozières et repoussé des attaques à l’ouest du bois des Foureaux. Ils ont détruit 7 emplacements de batteries et 6 dépôts de munitions près de Grandecourt

Source : La Grande Guerre au jour le jour

Share Button