Paul Hess

4 mai 1916 – Bombardement sur le centre, commencé à 18 h 1/2.

La rue des Élus, la rue Cérès, la place des Marchés, la rue Courmeaux sont éprouvées. Dans cette dernière rue, la maison à l’angle gauche de la rue Saint-Crépin, où était installée une succur­sale des Établissements Économiques, gérée par M. et Mme Frissart, est défoncée par un obus.

 

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

 


Cardinal Luçon

 

Jeudi 4 – Nuit tranquille ; journée assez tranquille en ville, sauf conver­sation bruyante par gueule du canon, à coups de grenades ou torpilles. 5 h. Trois aéroplanes français. Visite du lieutenant Millac me proposant une visite aux tranchées. Visite de M. l’abbé Queutelot, de M. de Vitray. 6 h. 3/4. 7 h. Bombes sur la ville, rue des Marchés, rue de Tinqueux, etc. Mort du Cardinal Sevin, à 6 h. 45 du matin.

 

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 


 

Jeudi 4 mai

 

En Argonne, après un vif bombardement avec des obus lacrymogènes, l’ennemi a tenté une attaque sur nos tranchées entre la Harazée et le Four-de-Paris. Il a été repoussé et fortement éprouvé par nos feux.
Bombardement violent du secteur d’Avocourt.
Nos troupes, par un brillant assaut, ont enlevé les positions allemandes au nord-ouest du Mort-Homme. Nous avons fait 100 prisonniers et capturé quatre mitrailleuses.
On signale de graves désordres à Dublin, trois des chefs de la révolte irlandaise ont été fusillés. Les cours martiales fonctionnent à Dublin. M. Birrell, secrétaire d’État pour l’Irlande, a démissionné. La Chambre des Communes a voté en première lecture le bill sur la conscription pour les hommes mariés.

 

Source : La Grande Guerre au jour le jour


750_001


 

Share Button