Cardinal Luçon

Lundi 3 – Nuit tranquille sauf grosse canonnade par intervalles ; + 9. Visite à la Chapelle de la rue d’Ormesson (où se font les offices du diman­che… les offices du culte public depuis que l’église paroissiale a été dévas­tée) avec M. le Curé. Visite à Bethléem, 50 obus ! dévasté par 50 obus ! Et aux Sœurs de S. Vincent de Paul de S. André, 3 obus. Aumônier militaire tué à 3 h. à la tranchée, nantais d’origine. Visite de M. Marchand, Curé de Lonvergny qui revient de Captivité et nous raconte ce qu’il a vu. Il a été en Allemagne prisonnier avec d’autres prêtres du diocèse.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

Prisonniers Français

Prisonniers Français


Lundi 3 avril

A l’ouest de la Meuse, bombardement violent de nos positions du bois d’Avocourt.
A l’est de la Meuse, l’ennemi a attaqué nos positions entre le plateau de Douaumont et le village de Vaux. Il a pénétré dans le bois des Caillettes, puis a été repoussé par une contre-attaque dans la partie nord de ce bois. Par quatre reprises, il avait renouvelé cet assaut avec de forts effectifs.
Activitéd’artillerie en Woëvre.
Au bois le Prêtre, nos canons spéciaux ont abattu un aviatik.
Un second raid de zeppelins a eu lieu sur l’Angleterre.
Activité de l’artillerie sur le front belge.
Canonnade sur le front anglais entre Souchez et la redoute Hohenzollern, comme aussi près d’Ypres. Nos alliés repoussent trois attaques à la grenade près de Saint-Eloi.
Sur le front russe, les Allemands sont repoussés à la tête de pont d’Uxkul. Canonnade près de Dwinsk.
Sur le front italien, les Autrichiens sont repoussés près de Mori et de Rovereto. Une de leurs colonnes est dispersée sur l’Isonzo.

 

Share Button