Nuit et journée assez calmes. Quelques obus.

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos

Mercredi 16 – Nuit tranquille. Réponse à l’adresse de la Faculté de Théologie Protestante de Montauban au sujet de l’incendie de la Cathédrale.

Visite à Saint-Thomas, au Patronage, au Bains-de-pieds, à l’église, à la rue et à la Place S. Thomas.

10 h soir, bombes françaises à 3 h 1/2, à 9 9 du soir.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims
ob_bbbcc8_p-freville-11-49

16 – Mercredi – Moins mauvais. Violente canonnade et bombardement en ville principalement sur Sainte-Anne et Neufchâtel et Laon. à 5 h 1/2 du soir, très calme de part et d’autres.

Nuit assez calme

Carnet d'Eugène Chausson durant la guerre de 1914-1918

Voir ce beau carnet visible sur le site de petite-fille Marie-Lise Rochoy

Mercredi 16 décembre

L’armée anglaise a progressé en Flandre près de Wytschaete. Les forces franco-belges se sont avancées vers l’ouest aux environs de Nieuport et au sud d’Ypres. Les Allemands ont bombardé à longue portée la gare de Saint-Léonard, près de Saint-Dié, et attaqué vivement, mais sans résultat, nos lignes à proximité de Thann, en Alsace.
L’avantage reste acquis aux Russes dans la région de Mlava, comme aussi sur la Bzoura, près de Lovicz.
Les Serbes ont fait retraverser le Danube et la Save aux corps autrichiens qui avaient pénétré dans leur pays.
L’Angleterre prépare le remplacement du souverain égyptien transfuge Abbas II par son oncle Hussein Kamel, qui prendra le titre de sultan. Tout lien de vassalité sera rompu entre l’Égypte et la Turquie, le premier de ces pays devenant un protectorat britannique, dont le cabinet de Londres dirigera les relations extérieures.

 

Share Button