• Archives: M. Simon-Concé

Mardi 1 septembre 1915

Paul Hess 1 septembre – Du bureau, nous entendons siffler les obus, à 11 heures, et jusqu’à midi, le bombardement continue. Il reprend à 13 heures. A ce moment, la maison de retraite est atteinte par un obus qui éclate dans une chambre au 2e étage, dans laquelle se trouvaient réunis, après le déjeuner : …Voir +

Mercredi 21 juillet 1915

Paul Hess L’Éclaireur de l’Est, parlant du bombardement d’hier, dit qu’il a été envoyé en ville, de 500 à 600 obus. Au cours de la tournée que j’ai l’habitude de faire, en pareil cas, on m’apprend, rue du Cloître, qu’un projectile, le cinquième, est tombé hier chez mon beau-frère P. Simon-Concé ; j’en vois en …Voir +

Mardi 15 juin 1915

Paul Hess Violent bombardement, commencé à 23 heures ; il dure environ une demi-heure. Une centaine d’obus sont envoyés en ville. La cathédrale est touchée plusieurs fois ; sa tour nord est de nouveau fortement ébréchée. – un quatrième obus a pénétré par la façade, dans une chambre du deuxième étage chez mon beau-frère, P. …Voir +

Lundi 28 septembre 1914

Abbé Rémi Thinot 28 SEPTEMBRE : Bonnes nouvelles ce matin. Et de très officielles. Les allemands, qui avaient pris l’offensive générale ont été repoussés sur toute la ligne. On leur a même pris plusieurs canons et un drapeau. 10 heures 1/2 ; Vive fusillade avec mitrailleuses et canon du côté du faubourg de Laon ; les choses ont …Voir +

Dimanche 16 août 1914

Paul Hess …La curiosité me pousse à profiter de la liberté de ce dimanche pour connaître l’aménagement de l’Hôpital militaire installé à la clinique du Dr Lardennois (angle de la rue Coquebert et de la rue de Savoye) où mon beau-frère, P. Simon-Concé, est gestionnaire. Dans cet établissement sont soignés actuellement 17 malades ; il …Voir +