Cardinal Luçon

Jeudi 28 – Nuit tranquille. 2°. Visite aux Observatoires du Parc Pommery. Don d’une fusée tombée d’un avion. Visite de trois prêtres soldats m’invitant au Salut des Soldats, asile Rœderer Orphelinat. Visite du Général russe à Ludes(1). Il m’avait demandé l’usage des églises catholiques pour le culte russe. Refusé avec explications loyales et amicales ; il est entendu qu’on fera le culte russe dans les Baraques. Visite de M. Whitney- Warren.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173
(1) Le général Lovitsky commande les deux brigades russes qui sont venues combattre sur le front français pour affirmer la fraternité d’armes franco-russe. Venues par le transsibérien et la voie de mer de Vladivostok à Marseille, elles combattirent avec vaillance autour de Reims, à Sapigneul, à Loivre, à La Pompelle. Leurs morts reposent dans le cimetière russe et St-Hilaire-le-Grand et leur souvenir est évoqué au musée du Fort de la Pompelle

 

pommery

Jeudi 28 décembre

Activité marquée de l’artillerie dans quelques secteurs au sud de la Somme. Un de nos tirs a provoqué deux incendies et une explosion dans une batterie ennemie.

Dans la région de Beuvraigues (sud de la Somme), nous avons fait exploser plusieurs mines avec succès. A la fin de l’opération, nos hommes sont sortis des tranchées et ont ramené des prisonniers.

Canonnade sur le front Vacherauville-Vaux.

Sur le front roumain, l’ennemi a déclenché toute une série d’attaques. Il a enlevé Rymnick.

En Dobroudja, il n’y a que des actions de détail.

Dans les Carpates boisées, les Russes ont capturé du matériel.

Une mission française de 200 officiers instructeurs est arrivée à Jassy.

Sur le front du Caucase, les Russes ont remporté quelques succès.

Canonnade dans la vallée de l’Adige, sur le front italien.

Un détachement anglais a parcouru plusieurs centaines de mètres dans les tranchées ennemies près de Lens.

L’Allemagne et l’Autriche ont répondu à la note américaine en s’abstenant de formuler leurs buts de guerre. L’irritation est vive à Washington.

Source : La guerre au jour le jour

Share Button