Cardinal Luçon

Mardi 31 – + 12°. Tempête, pluie et vent. Journée tranquille. Vers 4 h. 1/2 lourdes bordées de canon, au loin à l’est.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. par L’Académie Nationale de Reims – 1998 – TAR volume 173

 

Mardi 31 octobre

Au nord de la Somme, nos troupes ont enlevé un système de tranchées ennemies au nord-ouest de Sailly-Saillisel. Une autre opération vivement menée nous a permis de progresser à l’est, vers Saillisel. Une soixantaine de prisonniers sont restés entre nos mains.
Au sud de la Somme, les Allemands ont multiplié les attaques, précédées de bombardement intenses sur nos positions depuis Biaches jusqu’au sud de la Maisonnette. Repoussé à plusieurs reprises avec des pertes sévères, l’ennemi, au cours d’une dernière tentative extrêmement violente, a réussi à pénétrer dans des éléments de notre tranchée de première ligne au nord de la Maisonnette et à prendre pied dans les bâtiments de cette ferme. Tous ses effort pour nous rejeter de la croupe 97 ont été brisés par nos feux.
Lutte d’artillerie sur la rive droite de la Meuse, moins vive néanmoins dans la région de Douaumont.
Les Allemands ont bombardé Reims, faisant des victimes dans la population civile.
Les Anglais ont dirigé deux coups de main heureux à l’ouest de Wytschaete et à l’est de Boesinghe. L’ennemi a subi de fortes pertes. Nos alliés ont jeté des bombes sur des groupes de travailleurs vers le canal de la Bassée.
Succès italiens à l’est du Trentin.
Succès russes en Perse, près d’Hamadan.
Succès roumains sur le Jiul; nos alliés font encore 312 prisonniers.
La Norvège a remis une réponse à la note comminatoire de l’Allemagne.

Source : La Grande Guerre au jour le jour

 

030_001

Share Button